Restaurants France

FrenchEnglish

Auberge Eric Maio (Montauroux)

D’origine sicilienne et enfant du pays, Eric Maio a tout pour plaire. Et il plait ! Une bonhomie et une sympathie naturelles, un sourire désarmant, une exigence dans le travail redoutable, un talent évident qui donne une cuisine passionnante. Un parcours initiatique pour le moins formateur : école hôtelière de Menton, Antibes à La Bonne Auberge, Marc Veyrat, Bruno à Lorgues et premier poste de chef à La Bastide de Calalou. Il rachète avec trois euros six sous l’Auberge des Fontaines d’Aragon, fait le maçon et le peintre, déniche des petits producteurs, relance la cuisine vers le haut, obtient l’étoile Michelin en 2005, et donne son propre nom à l’auberge il y a trois ans. Montauroux est une sorte de bout du monde typiquement provençal sans être « carte postale ». Du soleil l’été, feu de cheminée l’hiver, des collines au loin, une terrasse avenante sous les arbres, une salle intérieure mignonne, paisible et aérée. L’endroit est vraiment agréable et on s’y sent bien. Important l’ambiance surtout quand l’assiette est à la hauteur. Diable, elle l’est ! Démarrage surpuissant avec une Pomme de terre Amandine cuisinée dans un bouillon, truffes d’été, tendres pousses en salade et filet d’huile dans une crème émulsionnée. Enoncé long mais plat très bon. Excellent même, à la fois rustique et sophistiqué, riche et fin, bref un petit chef d’œuvre qui résume bien la cuisine d’Eric Maio et ses équilibres subtils. Le plat « fétiche » du chef est une arme à double tranchant : c’est lui et plus lui à la fois. Pigeon farci de blettes, truffes, foie gras, pignons torréfiés, carcasses à la presse pour le jus. L’énoncé vous donne le plat. Par contre, la Selle d’agneau rôtie au sautoir, brochette entre Asie et orient, beignet d’artichaut, fins légumes, jus de viande est plus alerte et donc plus convaincante. Le chef excelle aussi dans le sucré et sa Vision différente d’un fraisier entre olives noires confites et bébé fraise, crème glacée minute à l’huile d’olive est une excellente et franchement délicieuse variation sur la fraise que l’on pensait connaître sous toutes ses coutures. C’est mal connaître Eric Maio, créatif et original, sérieux et efficace, pour une cuisine sophistiquée aux influences modernes mais travaillé sur des bases classiques. L’idéal. Cave superbe, riche en Côtes de Provence et vin de pays, et sommelier de talent, Eric Jaeggy.

Auberge Eric Maio
Quartier Narbonne
Par CD 37
83440 Montauroux
Tél : 04 94 47 71 65
ericmaio@club-internet.fr
Autoroute : sortie Fayence
Fermé mardi et mercredi
Menus : 37 € (déjeuner) – 70 € (Estérel) – 100 € (Epicurien/truffes)

Haut de page