Rayé de la carte

FrenchEnglish

Le Petit Niçois par Patrick Faus

 

Il y a dans le nom un côté amical et convivial, du genre la bonne adresse de proximité où on ne se la joue pas et où l’on se sent bien. Petit… Le Petit Riche, la Petite Maison… ces noms de restaurants sont sympathiques déjà à l’énoncé. Et pourtant ! Le Petit Niçois eut son heure de gloire et tente aujourd’hui de refaire surface avec à sa tête un duo d’expérience : Alain Hacquard en cuisine et Carlos Romeira en salle, tous deux ex-Lapérouse.
Las ! On s’attend à une salle gaie et vive, à un décor chaleureux, un accueil souriant, une cuisine franche, déclinée avec un minimum d’enthousiasme sur les classiques d’une des plus belles régions de France et l’une des plus riches gastronomiquement. Rien, ou presque, de tout cela.
L’ensemble est envahi d’une morosité palpable et d’une tristesse envahissante qui se ressent aussi dans l’assiette. Beignets d’aubergines bien secs, Ratatouille acceptable mais parfaitement hors saison, Bar au fenouil surcuit, Lapin désossé au romarin en cocotte lutée, beaucoup plus romarin que lapin, et un Petit pot de crème au chocolat tristounet mais accompagné de Pets de nonne, servis bien chaud et franchement délicieux.
Trop tard ? Non bien sûr, car souhaitons que ce « petit » monde se ressaisisse, retrouve l’envie de faire la cuisine, surtout Alain Hacquard qui a quand même travaillé pendant plusieurs années au côté du grand Henri Faugeron ( ** Michelin) créateur de l’œuf coque à la purée de truffes. Cela ne devrait pas s’oublier !

10, rue Amélie
75007 Paris
Tél : 01 45 51 83 65
www.lepetitnicois.com
Menu/Carte : 31 € (2 plats) – 34 € (3 plats)

Haut de page