Restaurants

FrenchEnglish

Baroche par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

On se souvient de David Baroche lorsqu’il tenait son restaurant de la Place du Marché-Saint- Honoré à Paris. On s’y régalait de spécialités de cochon sous toutes ses formes car l’homme, s’il est cuisinier, possède une solide formation de charcutier, son premier métier. Il disparaît soudain sans laisser de traces sinon des souvenirs émus de cochonnailles chez des amateurs désespérés. Mais tel un Jésus (de Lyon !) il vient de ressusciter dans le 8ème arrondissement au milieu d’un quartier de bureaux, dans un concept restaurant flambant neuf portant fièrement son nom. Pas d’ambiguïté donc, c’est notre homme. Grande salle au décor de bois et de pierres, immense bar où l’on prend un café, un verre, où un petit plat, autre salle à l’étage avec possibilité de privatiser, mais le rez-de-chaussée est plus agréable et convivial. Ambiance « bureau » à midi, plus décontracté le soir. Un accueil franc et direct, simple et naturel, qui met à l’aise pour attaquer la carte qui ne plaisante pas avec les produits et les portions. On a le choix pour piocher selon ses envies entre des « Grandes Assiettes » (13 €) des « snacking », des entrées, ou parmi les sept plats plus axés sur les viandes même si le porc n’est plus la star qu’il fut autrefois. On le retrouve quand même dans une belle assiette de Pata Negra « Paleta Bellota », un Mixte de charcuterie espagnole, une Terrine de pâté en croûte, et une poitrine de cochon fermier, crème à l’ail doux et purée grand-mère en cuisson lente, délicate puis bien grillotée pour finir. Moelleuse et croustillante… parfaite. Les entrées sont magnifiques surtout la Salade de lentilles tièdes au saucisson de Morteau rehaussée par une sauce bien moutardée. Le chef fait parfois une salade lentilles avec un foie gras poêlé qui vous frappe de plein fouet. David Baroche a de beaux restes ! Terrine de canard aux figues aussi copieuse que goûteuse ; la Souris d’agneau aux citrons confits ne restera pas dans les mémoires ; par contre la tarte au citron est joliment tournée parmi une appétissante sélection de desserts « à l’ancienne » (riz au lait, nougat glacé, etc.). La sélection des vins, en rouge comme en blanc, colle bien aux plats avec des poids lourds du genre Colombo en Crozes-Hermitage, Puech Haut en Languedoc, Léoville Poyferré en Saint Julien, Château Tour Boisé en Minervois, le tout entre 20 € et 80 € et une bonne sélection de vins au verre. Baroche is back ! C’est la bonne nouvelle de ce début d’année.

Baroche
101, rue de La Boétie
75008 Paris
Tél : 01 43 59 69 57
M : Franklin Roosevelt / Saint-Philippe-du-Roule
Fermé dimanche
Ouvert de 8h (petit-déjeuner) à 23h
Brunch le samedi de 10h à 16h : 25 €
Carte : 35 € environ

Haut de page