Restaurants Paris

FrenchEnglish

Le Point Zéro par Blandine Vié

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Ouvert fin 2010 par Laurent et Christophe Guyader, le Point Zéro fait partie de ces nouveaux bistrots qu’on qualifie de bistronomiques, c’est-à-dire à mi-chemin entre le bistrot et la gastronomie. Situé dans l’austère quartier de la Bourse, il y fait figure d’agréable petit oasis où se réfugier pour déjeuner ou pour dîner. Gourmetsandco était venu peu de temps après l’ouverture (cf. archives septembre 2011) et une deuxième visite s’imposait après une période de rodage.
Le décor conjugue modernité par son design (rang de tables hautes, bar-comptoir) et tradition par ses pierres apparentes, ses poutres, ses parquets, ses meubles et ses objets chinés dans les brocantes. C’est sobre et chaleureux. Au sous-sol, un petit salon et une cave voûtés (faisant table d’hôtes) permettent la privatisation : anniversaire, pot de départ, lancement de produit, etc. L’accueil et l’ambiance sont à l’avenant : charmants.
Simple et bien étudiée, la carte met d’emblée en confiance avec des formules intelligentes et accessibles : plat du jour à 13 € ; formule à 17,50 € (entrée + plat ou plat + dessert) ; repas (entrée/plat/dessert convivial) autour d’un plat unique pour toute la tablée, à partir de 32 € (à partir de 6 couverts).
Animée par Thomas Guy (qui a officié dans les cuisines du Meurice et a été chef à domicile), la cuisine est joyeuse et gourmande, élaborée avec soin et sincérité. Surtout, selon une « charte » interne mise en place par l’équipe, elle ne met en exergue que des produits frais. Rien n’est congelé, les fournisseurs sont locaux, tout est fait maison. Et ça se sent ! Chaque saison a sa carte panachant plats classiques et plats innovants, complétée tous les mois par une carte éphémère proche du marché. Par exemple, en ce moment, sont proposés : une salade de lentilles au cervelas, sauce moutarde (8 €), une délicieuse terrine (plus proche de la mousseline) de Saint-Jacques aux asperges vertes, sauce cocktail (12 €), une marmite dieppoise (19 €), un risotto aux champignons (cèpes et girolles) et émincé de confit de canard (18 €), un tartare de bœuf (race limousine) aux frites maison (15 €), un cheeseburger bacon, cheddar fondu et pickles (17 €), un Saint-Marcellin, chutney de poires et mesclun (9 €), un ananas fondant et smoothie mojito (10 €), un fondant au chocolat Guyaquil et son cœur de griotte (9 €). Il existe également une carte bar (nombreux cocktails) et de « finger food », bien dans l’air du temps. La carte des vins est assez courte, mais leur choix est judicieux et les prix très raisonnables., d’autant que la plupart peuvent être servis au verre. Au déjeuner, le restaurant est surtout fréquenté par une clientèle de bureaux, et le soir par des trentenaires. Il reste peut-être encore quelques pas à faire au Point Zéro pour être à mi-chemin de la gastronomie, mais l’adresse vaut vraiment le détour pour une sortie sympathique et gourmande entre amis.

Le Point Zéro

9, rue Paul Lelong

75002 Paris

Tél : 01 42 33 45 50

www.le-pointzero.fr

M° : Bourse

Ouvert le midi du mardi au vendredi et le soir du mercredi au samedi (17h – 2h du matin)

Fermé dimanche soir et lundi

Brunch le dimanche.

Haut de page