Archives

FrenchEnglish

Fish & Chips chez Rech par Patrick Faus

 

Very good idea de la part de Rech, l’excellente brasserie de poissons gérée par Alain Ducasse et chapotée pour la cuisine par Jacques Maximin, de se mettre à l’heure anglaise et rendre hommage aux prochains jeux du cirque olympique. Durant tout le mois de juillet, le fameux Fish and Chips est proposé à la carte pour la modique somme de 26 € avec une bière à choisir parmi trois propositions. Tout le monde connaît, a goûté ce plat mythique originaire de Grande-Bretagne, populaire par excellence, et ancêtre de la street-food. Un cabillaud ou du haddock, trempé dans une pâte à frire, à base de farine, d’œufs, de sel, et de bière anglaise, puis frit dans de l’huile, et pour l’accompagner des frites, une sauce tartare et du vinaigre de malt, le tout enveloppé dans du papier journal (Daily Mail, de préférence), à déguster avec les doigts assis, debout, en marchant, ou autres positions…
Chez Rech, on retrouve le cabillaud d’une grande fraîcheur, une pâte à frire d’une extrême légèreté, une sauce tartare délicate et goûteuse et des frites… discutables, car trop cuites et coupées un poil fines. Dommage, mais trempées discrètement dans la tartare, ça passe. Pour l’accompagner, faisons simple comme l’a voulu Mister Margeon, sommelier du groupe Ducasse : trois bières artisanales françaises et même parisiennes ! Demory blanche (bientôt brassée à Paris !) à base de houblon de Hallertau, de malt d’orge et de blé, au goût très malté mais aussi fruité ; Demory blonde, au même houblon mais malt d’orge uniquement, plus équilibrée et à la discrète amertume pour le meilleur accord ; enfin la Gallia à la belle amertume pour les amateurs. À noter, une proposition d’un dessert « So British », le Pimm’s aux fruits rouges, mais surtout ne pas manquer une entrée phénoménale : les Petits farcis niçois à la brandade de morue, magnifique variation sur le thème et superbement réalisés par le chef Adrien Trouilloud.
En prime, la salle Art déco du premier étage, la salle du bas à l’ambiance plus décontractée, et la terrasse agréable mais un peu bruyante. L’accueil du maître d’hôtel est toujours aussi « personnel » et quasiment génial, le service impeccable, le tout prouvant une fois encore que la France et l’Angleterre sont vraiment faites l’une pour l’autre dans une merveilleuse complémentarité des goûts et des couleurs. God save the fish & chips !

Rech
62, avenue des Ternes
75017 Paris
M° : Ternes – Péreire
Tél : 01 45 72 29 47
www.alain-ducasse.com
Fermé dimanche & lundi
Menus : 30 € (déjeuner) – 54 €
Carte : 70 € environ
Fish & Chips jusqu’à fin juillet à la carte (21 € – 26 € avec une bière)

 

Haut de page