Restaurants Paris

FrenchEnglish

Caïus par Patrick Faus

petitG3 petitG3 petitG3 petitG3 petitG2

petitG3 : cuisine banale

petitG3 petitG3 : cuisine d’un bon niveau

petitG3 petitG3 petitG3 : cuisine intéressante et gourmande

petitG3 petitG3 petitG3 petitG3 : cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

petitG3 petitG3 petitG3 petitG3 petitG3 : cuisine exceptionnelle

Jean Marc Notelet 280x233Le chef, Jean-Marc Notelet, voulait être footballeur. Vu l’ambiance aujourd’hui dans ce sport d’adolescents attardés qui se la jouent mais pas au foot, il a bien fait de changer de voie. De toute façon, il avait un fatum puisque son grand-père était restaurateur. Alors, le petit gars du Nord va être cuisinier et bon cuisinier. Il passe par les maisons prestigieuses de Marc Meneau et de Gérard Boyer, étudie en même temps la chimie et arrive dans sa première vraie place au Fouquet’s Paris. En ce temps-là, voyant l’ampleur du désastre, il repart ouvrir le Troyon, un mignon petit bistrot comme il y en avait quelques-uns de recommandable dans la capitale. Petit succès, un petit fond, et il fonde sa première affaire rien qu’à lui. Le Caïus, du nom de son grand-père… fatum. Il cherche sa voie et la trouve vite. Elle sera faite de voyages, de rêves, de goûts étranges venus d’ailleurs mais toujours pensés et dosés. Un style, unique, hors mode et hors normes parfois mais furieusement original et souvent démentiellement bon. Une visite récente le confirme encore et toujours. Il travaille, cherche, se trouve un alter ego en la personne d’un parfumeur (un nez) voisin de son restaurant. Aventure, voyage encore, découvertes.. Un passionné passionnant.
CAÏUS salle 280x362Tartare de daurade, wasabi, gingembre, huile de sésame : superbe plat, alliance et équilibre parfait qui réconcilie avec le cru l’espace d’un instant magique. Saint-Pierre, jus à la menthe, vanille, courgettes et soja : rien à rajouter à cette petite merveille. Magret de canard, jus au cacao frais, purée de pommes de terre : grandiose tout simplement pour ce grand classique du chef qui vous laisse toujours pantois et le sourire aux lèvres. Du sucré ? Oui, mais de la Rhubarbe, sucre de canne, chantilly au mascarpone, fraisier : époustouflant dans l’idée et dans les saveurs. Un délice, comme on disait avant. C’était-ce jour-là chez Caïus.
La salle est chaleureuse, d’un chic discret dans la simplicité et le service est dans l’esprit du lieu. Choix de vins à la hauteur du talent du chef.
Jean-Marc Notelet a du caractère et un caractère. Tant mieux pour nous et tant pis pour les autres. Pas d’étoiles au Michelin alors que Cobea, le 39V… Etrange. Michelin, vous qui passez sans me voir…

Caïus
6, rue d’Armaillé
75017 Paris
Tél : 01 42 27 19 20
www.caius-restaurant.fr
M° : Charles de Gaulle – Etoile
Fermé samedi et dimanche
Formule déjeuner : 23 €
Menu/carte : 42 € – 60 €

 

Haut de page