Restaurants Paris

FrenchEnglish

Shang Palace par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Bientôt un an que le restaurant asiatique de l’hôtel Shangri-La a ouvert ses portes. Le temps était venu de faire un point, sans aller jusqu’au bilan d’un lieu qui essuie quelques doutes dans un concert de louanges. Dans l’intervalle, il a décroché une étoile Michelin et l’ensemble du monde gastronomique se pâme à l’unisson. Tout va bien donc. Le chef Frank Xu travaille en toute complicité avec Philippe Labbé, le chef doublement étoilé de L’Abeille, et l’ensemble paraît rouler sans la moindre anicroche.
C’est le cas au vu et au goûté d’un repas récent. La cuisine chinoise à tendance cantonaise que propose le chef est pour la plupart des plats d’un équilibre parfait dans les saveurs, dans la construction entre le salé et le sucré toujours dans la subtilité, et dans une rigueur impressionnante sur les cuissons. Point d’excès, du « trop » pour épater la galerie, discrétion et efficacité pour une cuisine qui finalement se déguste sur la douceur et la finesse sans jamais approcher la fadeur. Ainsi des « Buns » de porc laqué sucré-salé d’une grande délicatesse, du Saumon Lo Hei (avec fruits et légumes émincés, julienne de méduse, sauce graines de sésame) extraordinaire, de l’Echine de porc laquée au miel et de la Poitrine de porc croustillante qui définissent parfaitement le style et le talent de Frank Xu. Filet de cabillaud poêlé aux légumes de saison sautés au wok, Vapeur de poulet à la truffe et dattes dans une feuille de lotus, magnifique de légèreté presque vaporeuse (vapeur..), Aubergine braisée en cocotte, poulet et poisson séché, on passe. Riz sauté du chef à l’œuf, crevettes, poulet, filet de porc, pousses de bambou, champignons, petits pois, jambon, un grand nombre d’ingrédients qui s’harmonisent pour un plat superbe. Dessert, si souvent bâclé ou toujours les mêmes dans les gargotes chinoises, sont ici très soignés comme celui « signature » du chef : Crème de mangue, pomelo, perles de sagou. Délicieux.
Décor magnifique, service au-delà de l’excellence, plaisir des plats servis au milieu de la table pour l’ensemble des convives suivant le nombre, carte des vins de palace avec quelque 650 références, et choix de thés qui laisse rêveur. Le meilleur restaurant chinois/cantonnais de la capitale ? Sans forcer. Prix de palace ? Affirmatif.

Shang Palace
10, avenue d’Iéna
75116 Paris
Tél : 01 53 67 19 98
Shangpalace.slpr@shangri-la.com
www.shangri-la.com
M° : Iéna
Voiturier
Fermé du 10 juillet au 16 août
Fermé mardi et mercredi
Menu : 58 € et 70 € (déjeuner)
Dîner : 98 € et 128 €
Carte : 120 € environ

Haut de page