Restaurants France

FrenchEnglish

Restaurant Untitled

Megève (74) par Béatrice Dumont

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

… la pérennité de l’éphémère…

Après la villa Murano Resort à Cannes, et l’Hôtel Kube à Paris, Jérôme Foucaud et les « anonymes associés » nous emmènent une nouvelle fois sur les cimes avec Untitled Mont Blanc. Ouvert une première fois en 2012 sous le nom de Vertigo, ce restaurant éphémère fait partie d’un vaste projet d’hôtel de grand luxe. Même lieu : le sommet du Mont d’Arbois, au cœur du domaine skiable de Saint-Gervais Mont-Blanc et Megève ; même vue impressionnante sur le Mont-Blanc, mais la décoration et le chef sont différents.

L’entrée se fait par le bar. À la bonne heure, la pièce maitresse est bien la cheminée où crépite un bon feu. La pièce attenante est le restaurant. En le traversant, on accède à un petit salon pour, ensuite, revenir au bar. Tout cela sans porte ni cloison, juste par de petits escaliers. À l’extérieur, une terrasse aménagée en plage, face au Mont-Blanc.
Un décor en parfaite harmonie avec les lieux : un bar cosy, des poufs et des canapés où l’on peut se réfugier en feuilletant l’un des nombreux livres laissés à disposition. À cela s’ajoutent des baies vitrées permettant de ne pas quitter le Mont-Blanc des yeux. Partout domine le blanc afin de ne pas concurrencer LA star. S’y ajoutent quelques touches de noir et de rouge et du bois pour donner plus de chaleur.
L’accueil est chaleureux et le service toujours prévenant. Qui renoncerait au moment de l’apéritif aux délicieux mini-éclairs gratinés au beaufort et à la focaccia façon tartiflette ? Autre délice plus que recommandable : la terrine de foie gras cuite à l’étuvée et le pain maison.

Antoine Bernard, le nouveau chef, poursuit avec Untitled un parcours prometteur. Le restaurant de Charles Barrier, à Tours, une collaboration de quatre ans avec Christian Leroy à Saint-Tropez, ainsi qu’un passage à l’hostellerie Bérard à la Cadière d’Azur : tous les atouts pour faire déguster des plats traditionnels dont certains s’accommodent d’une petite touche de nouveauté. Les classiques plats de pâtes côtoient les coquillettes à la truffe. La soupe du jour est apportée dans une gourde. Celle à la pomme de terre est relevée au piment d’Espelette. Les saucisses savoyardes sont pochées et servies avec des légumes au bouillon. La tartiflette prend des allures de tarte Tatin.
Pour les inconditionnels de l’exotisme, la carte propose également un large choix de plats asiatiques.
La tarte aux myrtilles, étonnant en plein mois de décembre, est servie avec une crème pâtissière mais c’est le Mont-Blanc qui mérite une attention toute particulière : léger, crémeux à souhait, il vous laisse un souvenir qu’on souhaite pérenne.
Large choix de vins en bouteilles, plus restreint pour les vins au verre, trois rouges et trois blancs dont un Graves, un Chablis, un Sauternes pour les desserts, mais uniquement un vin rosé (château Minuty).

Petit bémol, la salle de restaurant qui comporte des tables de quatre couverts ou plus et une grande table d’hôtes pouvant accueillir des groupes ou des familles nombreuses. Elle s’ouvre sur une salle de jeux pour les enfants. De par sa superficie, jusqu’à 250 couverts, et son absence de cloison elle fait plutôt penser à un réfectoire aménagé qu’à une salle de restaurant. Les tables sont trop grandes, trop larges et, pour certaines, vous devez vous lever pour passer le sel à votre vis-à-vis. Le côté intime se trouve plus au bar qu’au restaurant.
Certains plats seraient à revoir, notamment la soupe tiède de lentilles et œuf mollet. Certes, elle est tiède mais elle est fade. L’œuf a de mollet que le nom, le blanc est cru le jaune trop cuit. Une véritable prouesse, quand on y songe!

Qu’on ne s’y trompe pas… Une équipe très professionnelle anime ce lieu éphémère qui ne laisse rien au hasard. Un restaurant agréable et chaleureux sur une piste de ski à côté du téléphérique et une cuisine qui allie l’innovation à la tradition. Une chance pour le confort et l’appétit des skieurs !

Untitled
Mont d’Arbois
Megève, 74170 Saint-Gervais Mont-Blanc
Tél : 04 50 93 05 84
montblanc@untitled-project.fr
Ouvert jusqu’en avril 2013, 7/7 de 9 heures à 17 heures.
www.untitled-project.fr
Carte : entrées de 12 à 32 euros, plats de 15 à 56 euros, desserts de 8 à 11 euros.

Haut de page