Brunch

FrenchEnglish

Brunch au Bozart Bistrot par Corinne Vilder

 

… le rythme d’une ville qui recommencera peut-être un jour à vivre…

Bozart BistrotHier le Faubourg Saint Antoine, aujourd’hui le Haut Marais, hier les marchands de meuble, aujourd’hui les petites adresses pour boire un verre. Quand une nouvelle génération garde intact les reliquats du passé qu’elle en soit remerciée.

Au Bozart Bistrot, Elsa de la Foata est dans ses murs. Ils ont juste ce qu’il faut de nostalgie pour appréhender le rythme d’une ville qui recommencera peut-être un jour à vivre. Peut-être un jour… Le dynamisme de cette grande jeune femme brune est communicatif et « ses dix ans dans la restauration » inspirent confiance. Elle a choisi de perpétuer l’esprit bistrotier du faubourg en y mêlant son pays, la Corse, avec un grand comptoir Bozart Bistrot - salle 02en bois où l’on vient, où l’on passe, où l’on s’arrête prendre un verre de vin et manger quelques beignets de légumes, une petite planche de charcuteries, quelques huîtres n°3 de Jean de Cancale…

Chez Elsa qui travaille avec son grand frère Numa, le samedi est un jour particulier, celui du « Spuntinu », sorte de collation que son grand-père boulanger prenait vers dix heures du matin après avoir fabriqué son pain ou son huile d’olive. Le casse croûte de campagne s’est mâtiné de l’air citadin avec une boisson chaude, thé ou café, un jus de fruits et dans un petit seau en métal galvanisé des tranches de baguette de pain du boulanger voisin, Bozart Bistrot - brunch 02fort recommandable d’ailleurs. Sur la table, un beurre – un peu froid mais ne l’est-il pas toujours un peu ? – des confitures – fraise clémentine et pêche abricot miel de Corse – et des canistrelli ou biscuits au vin blanc qui semblent bien être la pierre angulaire du café matinal insulaire. Toujours dans une atmosphère bon enfant et une musique soft rock bien sélectionnée, une planche de charcuteries, sans fausse note mais sans génie non plus – accompagnée d’excellents œufs brouillés, d’un fromage aux herbes et d’ une petite salade. Le dessert se divise en deux : une part de fiadone ou gâteau au brocciu et citron puis une part de cake à la châtaigne. Des moments à partager en attendant la Méditerranée.

Bozart Bistrot - salle 03Bozart Bistrot
9, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
Tél. : 01 43 57 69 83
www.bozartbistrot.com
M° : Oberkampf
Brunch « Spuntinu » 22 €, avec une boisson chaude et un jus de fruit.
Le samedi de 12 h à 16 h.

Haut de page