Restaurants Paris

FrenchEnglish

La Petite Cour par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

… tous les tics de ces dernières années …

Depuis combien de temps existe le restaurant et sa cour en contrebas de la rue Mabillon ? On ne sait plus. Les jours, les saisons, les décennies passent et rien ne vient troubler cet endroit dont le charme reste encore intact surtout dans la cour, pas si petite d’ailleurs. On y descend toujours par l’étroit escalier en bois, presque vermoulu, les pavés sont fidèles au poste comme preuve de la pérennité du lieu. Adorable et agréable aux beaux jours car dans la rue mais sans y être, on entend le bruit mais on ne le « voit » pas. On se sent isolé et au cœur de l’action et tout le monde aime ces décalages. L’intérieur est plus conventionnel, sinon désuet, en tout cas vieillissant mal et le propriétaire en a conscience puisqu’il prépare quelques changements et autres rajeunissements.

Le chef du moment est Yannick Tessier, sympathique, direct, et qui allonge comme tous ses confrères quelques noms de grands chefs et de maisons respectables : Le Duc et Duquesnoy (** Michelin) à Paris ; la Chocolaterie Royale à Orléans ; Senderens au Lucas Carton et La Maison Blanche des Pourcel brothers à Paris. Aujourd’hui, le voilà chef et il propose une carte aux plats nombreux et éclectiques, avec en ligne de mire, les incontournables touristes americano-sino-russo-européens qui veulent du classique français mais avec une touche du moment. Même chose pour la clientèle française qui pourra retrouver tous les tics de ces dernières années : coriandre, curcuma, balsamique, ravioles, bio, mousseux, écume, onctueux, etc. Les gère-t-il bien ? La mayonnaise prend-elle ? À vrai dire, sans excès.

Œuf bio fumé, mousseux de lard et asperges vertes : un peu bancal dans la présentation et dans la réalisation. Cabillaud « terre de sienne », bourride de légumes, bouillon safrané : l’ensemble manque de pep’s et reste sur l’insipide. Un plat plat. Filet de barbue grillé, écume de lard fumé : du goût, des jolis premiers petits pois et une assiette vivante. Le chef a fait un beau parcours en pâtisserie et l’on sent qu’il a aimé ça et qu’il aime toujours. Un beau et délicat Macaron violette, fruit rouge, mascarpone et un superbe Crémeux de riz au lait, douceur de fruit rouge, glace pistache en un accord parfait des saveurs et des textures douces.
La carte des vins est à peaufiner, les vins au verre sont peu nombreux mais les prix se tiennent. Le service est charmant et puis…. la cour.

La Petite Cour
8, rue Mabillon
75006 Paris
Tél : 01 43 26 52 26
La.petite.cour@wanadoo.fr
www.lapetitecour.fr
M° : Mabillon
Fermé samedi midi
Menu déjeuner : 28 € (2 plats)
Menu dîner : 37 € (3 plats)
Menu dimanche : 49 € (3 plats, 1/2 eau minérale, Café)
Carte : 60 € environ

Haut de page