Restaurants Paris

FrenchEnglish

Le Café des Concerts

Carte d’automne par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

Velouté de potirons, brisures de châtaignes… c’est joyeux, vibrant de saveurs, passionnant jusque dans les couacs …

Ils sont deux. Sébastien Prenot, le chef, Aurélien Correyeur, le second. Ils laissaient entrevoir de belles possibilités lors de l’ouverture il y a quelques mois de ce restaurant de la Cité de la Musique avec quelques jolis plats bien tournés. L’automne ne fait que confirmer et amplifier les promesses de l’été. Une carte riche, variée, bien construite sur la saison et tenant compte des différentes clientèles qui se côtoient dans cette grande salle vivante et bruissante du plaisir de s’y retrouver et de s’y régaler. Car c’est bien de ça dont il s’agit au vu du talent des deux larrons en cuisine. C’est joyeux, vibrant de saveurs, passionnant jusque dans les couacs, bref, un vrai restaurant et non une cantine pour faux artistes musiciens intermittents.

Salade de champignons frais, noisettes, comtéLe potiron a sonné l’arrivée de l’automne. Il est ici en velouté aux brisures de châtaignes, crémeux et goûteux à souhait, presque campagnard avec la châtaigne. A l’opposé, la salade de champignons, noisettes et comté, est toute en fraîcheur des sous-bois, sur un bel équilibre des saveurs et copieuse comme un plat principal. Incontournable Fish & Chips, omniprésent en ce moment, mais ici au curry (dans la panure) qui lui donne un petit air indien décalé, avec une splendide sauce tartare, des frites bien épaisses et dorées à souhait. Les Lasagnes de joue de bœuf, façon Villette, en une sorte de Parmentier revisité, sont servies en cocotte, nourrissantes et belles mais avec deux minutes de four en trop donc un peu sèches. Un couac rattrapé par l’orchestration générale de la partition.

lasagnes de joue de boeufLes desserts sont à tomber comme on dit dans le Figaro Madame. On ne revient pas sur la bouleversante Crème brûlée (Cf. Gourmets&Co Aime, Plat de la Semaine) mais sur la sympathique Tarte aux pommes, fond d’amandes, glace vanille, bien de saison, bien de chez nous, et bien tout court.
Une cuisine franchement remarquable, qui mériterait presque un autre écrin, très bien travaillée et surtout de saveurs franches et généreuses. Tout ce que l’on aime sans oser l’avouer….

Si on ajoute un manque flagrant de vins au verre cependant peu chers (de 3 à 7 €), mais un service impeccable, souriant, efficace et un accueil aux petits oignons, on a une table hautement recommandable dans l’est parisien qui, disons-le tout net, en manque cruellement !

Café des Concerts 2 © Vincent-KriegerLe Café des Concerts
211, avenue Jean-Jaurès
75019 Paris
M° : Porte de Pantin (à trois pas de la sortie)
Tél : 01 42 49 74 74
resa@cafedesconcerts.com
www.cafedesconcerts.com
Ouvert tous les jours de 9h à 2h du matin
Menus déjeuner : 19 € (2 plats)
Plat du jour : 15 €
Menu enfant ( – de 10 ans) : 9 €
Carte : 40 € environ

Haut de page