Restaurants Paris

FrenchEnglish

Muxu par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

GmvNr8X6RQXyHm1gB6g4w_aYwvAWK_PZ-xHChSXkqAM,KCgjfK4Dg7CEUc46aETMq4nUowKdH_6n021b5_XGXl8,opcXSfBkNjhThf337xMDFl-yEWJ6Vbp6BA7Aw_6_joQ

… une oasis de bon goût avec un très bon rapport qualité/prix …

Salade de sprats fumésÀ l’origine du restaurant, une chouette bande de copains. Certains sont des pros de la restauration, d’autres des amateurs éclairés et gourmands, tous ou presque viennent du monde du rugby, ciblé Sud-Ouest. L’un d’eux est l’entraineur actuel du XV d’Agen. C’est dire… Il y a aussi David Duchamp, accueil tout sourire et gourmet de naissance, Romain Beloeil, directeur du restaurant et qui a l’œil à tout, et Antonin Girard le chef, ex Diables Verts entre autres bonnes tables. Une fine équipe qui vient d’ouvrir un restaurant vaste, clair, aéré, agréable, jeune sans trop, qui dénote agréablement par rapport au style destroy adopté par la majorité des tables voisines dans ce coin du XIème, à quelques encablures du Châteaubriand d’Inaki Aizpitarte.

Lotte rôtie, crémeux maïs, cacahuètesNouvelle ouverture oblige, on serre sur les plats à la carte et sur les propositions de vins, tout cela allant en augmentant au fil des prochaines semaines. Pour l’instant, entre la courte carte et les trois propositions du jour, on ne meurt pas de faim surtout que l’ensemble est fort alléchant. Entrées remarquables : Velouté de champignons, œuf mollet, boudin noir ibérique, croûtons briochés ; et une superbe Salade de sprats (anchois de Norvège) fumés, poireaux crayon, radis red meat. Belle construction et les deux franchement délicieuses.

Velouté de champignons, oeuf mollet, boudin noir ibériqueParfaite cuisson de la Lotte rôtie, crémeux maïs, cacahuètes, chou Romanesco grillé, pour un plat très réussi avec cette sauce addictive au maïs et cacahuètes. Tout est copieux, généreusement servi et bien fait. Le chef travaille bien, a de bonnes idées de plats, et possède une personnalité intéressante même s’il doit encore travailler ses desserts et alléger la présentation de sa Brioche façon pain perdu, mousse de châtaigne, groseilles. Rien de grave, l’essentiel étant que le Muxu (bisous, en basque, à prononcer « mouchou ») est la bonne adresse du quartier, et une oasis de bon goût avec un très bon rapport qualité/prix.

Entre les gargotes sans intérêt et Inaki qui fait une cuisine de plus en plus incompréhensible au commun des mortels, le Muxu est le bon choix.

33zjmSygNa2mNDcct7rpB3-hND6gpCAYeo9xLBl6948Muxu
16, rue Deguerry
75011 Paris
Tél : 01 48 07 44 43
contact@muxu-paris.com
www.muxu-paris.com
M° Goncourt
Fermé dimanche et lundi
Plat du jour : de 11 € à 13 €
Assiette de charcuterie : 15 € (excellente sélection)
Burger Muxu : viande d’Aubrac, oignons doux des Cévennes, sauce piquillos Espelette (17,50 €)
Menus : 17 € (2 plats) – 22 € (3 plats)
Carte : 45 € environ

Haut de page