Restaurants France

FrenchEnglish

Le 1920

au Chalet du Mont d’Arbois par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

IMG_9390

… une sorte de perfection tranquille …

Julien GatillonEn osmose avec l’ambiance et le décor du Chalet, la salle du restaurant gastronomique est élégante, ornée de fresques originales, où l’accueil parfait, souriant et professionnel, le dispute au confort des tables et des fauteuils et, comme partout dans le Chalet, on y retrouve cette ambiance chaleureuse.

Le jeune chef Julien Gatillon, du haut de ses 28 ans, peut déjà regarder en arrière un parcours qui l’a à la fois marqué et bien formé. Le Meurice à Paris avec Yannick Alléno et Crissier en Suisse avec Philippe Rochat qui vient d’ailleurs de prendre sa retraite, tous deux triplement étoilés. Excusez du peu !

Il a conçu une carte riche et variée, internationale et terriblement française, d’une discrète modernité mais aux clins d’œil marqués vers la tradition et la région. Un bel équilibre dont la lecture, ce n’est pas son moindre mérite, vous met en appétit.
Splendides et goûteuses Grosses langoustines de casier à la truffe noire, mousseline de panais truffée, jus de veau tranché, un plat magnifique et des alliances au cordeau. Accompagné d’un 100% chardonnay en 2010 de Rupert & Rothschild d’Afrique du Sud, c’est le bonheur.

langoustines, mousseline de panais, truffes noiresPour suivre, un chef d’œuvre : terrine de foie gras de canard glacée à la gelée de Mondeuse rouge, remarquable de saveurs et une nouvelle fois une merveilleuse idée d’alliance, en puissance et en finesse. Les Saint-Jacques poêlées, carottes multicolores, jus à l’orange, est un plat-test du chef qui demande à être travaillé avec moins d’orange et présenté différemment. Remarquable et incontournable chariot des fromages surtout axé sur la région proche et alentours avec quelques belles raretés de petits éleveurs comme une Tomme locale, un brebis sec et le fameux Bleu de Tignes toujours aussi magnifique.

Foie gras, gelée de Mondeuse rougeLe Chignin-Bergeron de Savoie en 2012 du Domaine Bouvet fut l’accord idéal. Dessert parfait mais sans génie (ananas rôti à la vanille Bourbon, fèves de Tonka, noix de Macadamia, citron vert et sorbet lime), sauf pour le sempiternel Soufflé tradition Rothschild, servi avec une salade d’oranges et un granité au Grand-Marnier dont on ne se lassera jamais !
Une belle salle, un bon chef, de belles assiettes… une sorte de perfection tranquille.

Le 1920
447, chemin de la Rocaille
74120 Megève
Tél : 04 50 21 25 03
www.mont-darbois.fr
reservation@mont-darbois.fr
Ouvert tous les jours
Menus du Marché : 60 € (3 plats)
Dégustation : 120 € (6 plats)
Carte : 120 € environ

Lire la suite: La Taverne du Mont d’Arbois

Retrouvez la totalité des articles « Domaine du Mont d’Arbois » dans le lien ci-dessous:
http://www.gourmetsandcocom/tag/reportage-domaine-du-mont-darbois/

Haut de page