Restaurants Paris

FrenchEnglish

Pinxo par Patrick Faus

: cuisine banale

: cuisine d’un bon niveau

: cuisine intéressante et gourmande

: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

: cuisine exceptionnelle

… une table de confiance qui se bonifie avec le temps …

Noix de lotte cloutée au chorizoExcellente initiative de revenir et de retrouver cette bonne table pour ses dix ans, toujours sous la houlette d’Alain Dutournier qui la chapote avec amour et conviction. Le décor inchangé est chic, agréable, aéré, sur des tons noir, blanc et rouge, intimiste malgré les volumes de la salle avec son grand comptoir où quelques tables sont dressées devant la cuisine largement ouverte. Les équipes salle et cuisine sont parfaitement rodées tant à l’accueil qu’au service à la fois sympathique, détendu, mais furieusement efficace. Clientèle très parisienne, cool, semi-business, et un lieu où l’on peut déjeuner seul sans agression de bruit et de surpopulation…

Partage et grignotage étaient les deux mamelles du concept de départ où chaque plat était servi en trois portions pour permettre de pinxer (chaparde, chiper) chez le voisin. Aujourd’hui, les plats peuvent se commander en portions individuelles ce qui permet de choisir plusieurs entrées, plats, ou desserts différents. Embarras du choix, plaisir de la découverte, la formule est impeccable.

128 hdLe chef Fabrice Dubos (ex Carré des Feuillants) est en forme. Il propose des plats clairs, bien marqués sur les différentes saveurs grâce à des alliances intelligentes et gourmandes. Pas de faux pas, pas d’aberrations de crus, sous cuit, yuzumania et poudre aux palais mais franchement, on se régale. Chaque plat, à sa manière, mérite une mention. Crevettes vapeur, bouillon parfumé, champignons, légumes, herbes fraîches, tout en parfums subtils. Remarquable Crabe royal en rouleau végétal, cacahuètes toastées ( bien vu !), jus coraillé. Noix de lotte cloutée de chorizo, fenouil confit au satay, chair d’aubergine, un classique indémodable et indispensable de la maison. Bœuf de Chalosse (bien goûteux), cuit épais à la plaque, tranché saignant (cuisson impeccable), charlotte écrasée aux cébettes (un peu sèche). Desserts du même tonneau dont un Palet chocolat noir pimenté, sorbet poire légèrement fumé (tiens, ça sent la mode du fumé qui arrive à grand pas !) mariage ancien en version moderne, et la toujours démentielle Tourtière landaise chaude, glace pruneaux-Armagnac, une des meilleures connues en ce bas monde !

139 hdBon pain, sélection excellente de vins au verre (4 rouges, 4 blancs) de 5 € à 12 € dont un remarquable Chablis Château de Maligny Montée de Tonnerre 2012 (9 €), et un Pic Saint-Loup Grange de Thieri rustique mais bon (5 €). Belle carte de bouteilles mais à prix un peu élevés (de 35 € à 60 €).

Le Pinxo se bonifie avec le temps et demeure une table de confiance dans un Paris qui s’agite sur tout et n’importe quoi juste pour nous faire croire qu’il se passe toujours quelque chose aux galeries de la soi-disant nouveauté.

Crevettes vapeur, bouillon parfumé, herbesPinxo
9, rue d’Alger
75001 Paris
Tél : 01 40 20 72 00
Restaurant du Renaissance Paris Vendôme
5, rue du Mont Thabor 75001 Paris
www.pinxo.fr
pinxo.pinxo@orange.fr
Ouvert tous les jours

M° Tuileries
Voiturier
Carte : 50 € environ
Portions dégustation : de 6 € à 9 €

Haut de page