AOC Bandol – Château de Pibarnon – Nouvelles Dégustations

FrenchEnglish

AOC Bandol

Château de Pibarnon

Nouvelles Dégustations par Patrick Faus

le-domaine-180-d

 

Au loin, il y a la mer. Omniprésente. Puis, une petite route qui serpente au milieu des vignes pour parvenir en haut de la colline du Télégraphe, à quelques 300 mètres d’altitude. En contrebas, les villages du Castellet et de la Cadière, tout autour et aussi loin que porte le regard, s’étend l’appellation Bandol. Autour, sur 52 hectares, les vignes plantées sur les restanques sont au Château de Pibarnon.

Un vaste cirque où est planté le vignoble, orienté sud-est, abrité du Mistral et des brumes de la vallée. Résultat : une maturation lente des raisins et une protection efficace contre les grosses pluies soudaines de fin de saison estivale mais une bonne retenue des eaux grâce à l’ancienne technique de la culture en terrasses.

le-domaine-190-d

Car, les vins de Bandol sont une vieille histoire. On y a vu les Phocéens, puis les Romains, Louis XV qui les adorait, on les connait en Chine et en Amérique latine au XVIIIème siècle, puis le drame du phylloxéra, et la vigne qui renaît jusqu’à l’obtention de l’AOC en 1941.

Ici, le mourvèdre est roi. Il entre pour au minimum 50% dans les rouges, certains vignerons allant jusqu’à 80%. Grenache et cinsault sont les cépages complémentaires pour les rouges et les rosés. Pour les blancs : ugni blanc, clairette, bourboulenc, et rolle. Pour tous ces vins, le rendement maximum à l’hectare est de 40 hl, mais la moyenne est de 35hl/h environ. La production générale de l’appellation demeure faible avec presque les 2/3 en rosés. Un vieux dicton du coin affirmait « Il n’y a pas suffisamment de bandol pour que chaque Français puisse en boire un verre par an ! ».

eric-de-saint-victor-proprietaire-gerant-141-d

Eric de Saint-Victor dirige le domaine mêlant harmonieusement la tradition de l’appellation, l’héritage familial et des innovations personnelles qui portent aujourd’hui Pibarnon au sommet de l’appellation. Depuis une dizaine d’années, il travaille les vignes en agriculture biologique sans certification qu’il ne demande pas d’ailleurs. La production de rouges est majoritaire (55%), puis les rosés (35%) et les blancs (10%).

Sélection Gourmets&Co

Château de Pibarnon, rosé, 2016

chateau-de-pibarnon-bandol-rose-nuances

Cépages : mourvèdre, cinsault. Les deux cépages sont assemblés avant la fermentation qui s’étend de 25 à 30 jours, puis un élevage en cuves durant six mois.
Un millésime remarquable qui explose de fraicheur, de finesse, aux arômes séduisants d’épices et de fruits rouges, pour finir en bouche sur une douceur suave. Un grand rosé.
Servir à 8°, sur des rougets grillés, du jambon cru, des plats asiatiques, ou une salade de fruits rouges. 21 €.

Château de Pibarnon, rosé, 2015, « Nuances »
Cépages : mourvèdre
Le choix d’un 100% mourvèdre, long à s’ouvrir, prouve la volonté d’un rosé de garde qui ne serait prêt qu’à l’automne suivant. L’élevage, très précis et soigné, impose une partie en foudres et une autre en jarres de grès qui savent rester neutres. Levures indigènes, vinification à 21/23°, et mise en bouteilles à la mi-juin 2016.
Résultat : une grande pureté, de la finesse, ample en bouche, un fond de fraicheur agréable, fruits rouges et épices à nouveau mais en belle harmonie. Un vin étonnant par sa richesse. Servir à 8°/10° sur des viandes blanches, volailles, plats safranés, et poissons au goût marqué. 27 € environ

Château de Pibarnon, blanc, 2010
blanc

Cépages : clairette, bourboulenc, et cépages locaux peu usités (25%)
Le vignoble est cultivé sur des terrains face nord, à murissement lent, et sur des sols d’exception et rares : les marnes bleues de Santonien. Elevage sans bois, en cuves durant six mois.
Le millésime est magnifique et magnifié de surcroit par une vinification remarquable. Finesse (toujours chez Pibarnon), arômes floraux subtils et délicats, une minéralité bien présente due au terroir et une fraicheur tout en douceur. Servir à 11° sur des poissons blancs et des homards. 24 €, environ.

Château de Pibarnon, rouge, 2009
chateau-de-pibarnon-bandol-rouge-2009

Cépages : mourvèdre (90%), grenache
Une partie des mourvèdres fut vinifiée en vendanges entières, fermentation suivie d’une longue cuvaison, élevage en foudres de chêne durant 20 mois.
Un vin riche et complexe, aux tanins puissants, sur des arômes de poivre noir, d ‘épices douces, et de fruits noirs. Intense et d’une belle qualité. Servir à 16°, en carafe. Pigeon rôti, canard, viandes rouges. 30 €, environ.

 

chateau-pibarnon-bandol-2009-etiquette83740 La Cadière d’Azur
Tél : 04 94 90 12 73
contact@pibarnon.fr
www.pibarnon.fr

Haut de page