Dégustation

FrenchEnglish

Coup de Cœur

Maison Fabre

Côtes de Provence par Patrick Faus

Vignes

La Famille, c’est sacré ! Le négoce, pas pour nous…

 

550 hectares de vignes en Provence ! Ça laisse rêveur sinon pantois. Qui dit mieux et plus grand ? Peu de monde, en France en tout cas. Il faut dire, pour bien comprendre le phénomène, que la famille Fabre a démarré le domaine autour de 1920 ce qui laisse le temps de s’agrandir tranquillement. Ils en sont aujourd’hui à la sixième génération. Comme souvent dans ses grandes sagas familiales, chacun va apporter sa pierre, son savoir-faire inspiré par les nouvelles technologies de vinification ou de culture de la vigne. Il y eut Charlotte et Henri au départ, qui prirent possession du Château La Clapière et celui de l’Aumérade et, le premier, possède sa ligne d’embouteillage. Puis Louis, qui va développer l’export, améliorer la culture et surtout la vinification.

Désherbage

Et la suiote, l’arrivée de la famille Grimaldi avec Vincent qui épouse Marie-Christine Fabre, et l’extension sans fin du domaine et de sa notoriété. Ils sont à la tête de six domaines et Châteaux dont deux Cru Classé sur 112 hectares parmi les 550. Trois terroirs : Hyères Les Plamiers, Pierrefeu, et La Londe. A l’arrivée : 2 millions de bouteilles chaque année, premier producteur mondial de rosé « Cru Classé » au monde, et l’ensemble produit 90% de rosé, 3% de blanc, et 7% de rouge.

La perle de la famille, le chouchou, l’ancêtre, c’est l’Aumérade. 300 hectares de vignes d’un seul tenant dont 80 hectares en Cru Classé. Terroir argilo-calcaire et brises marines sont les deux facteurs indispensables pour donner une belle typicité aux vins. On y travaille syrah et cinsault pour le rosé, syrah et carignan pour le rouge, et rolle pour le blanc.

Château de l’Aumérade « Cru Classé »
Pierrefeu du Var
AOP Côtes de Provence
Sully, blanc de blancs, 2018

Chateau de l'Aumérade

Cépages : rolle
Pourquoi Sully ? En hommage au ministre d’Henri qui planta un mûrier au château en 1594 et de nombreux platanes et surtout, fit connaitre les vins à la cour.
Fermentation en cuves inox ou béton et stockage sous azote pour conserver les arômes.
Une bouteille magnifique, tant au nez avec ses arômes de pamplemousse qu’en bouche avec de la rondeur proche d’une certaine puissance, et en prime une fraicheur remarquable. Un grand blanc à boire à 12°, seul à l’apéritif pour bien en profiter ou sur des fromages de chèvre de la région. Prix : 16,90 €

Château de l’Aumérade « Cru Classé »
Pierrefeu du Var
AOP Cotes de Provence
Marie-Christine, rosé, 2018

Marie-Christine rosé 2018

Cépages : cinsault, grenache, syrah
Première bouteille en 1955.
Fermentation en cuves inox et béton, à température contrôlée et cave climatisée. Assemblage en fin d’année, et tous transferts sous inertage à l’azote.
Un vin rosé tout en finesse, à la robe claire, au nez délicat et subtil, et en bouche, des fleurs et des fruits, et de la finesse. Un superbe rosé. Prix : 13 €

Fabre en Provence
83390 Pierrefeu du Var
www.fabre-en-provence.com
info@maison-fabre.com

Haut de page