Dégustation

FrenchEnglish

Coup de Cœur

Rosés d’Anjou Saumur

De la tendresse, b… ! par Patrick Faus

Vignes de La Tuffière

 

Ce vignoble ancestral remonte vraisemblablement au IVème siècle, mais c’est la famille des Plantagenêt qui va lui donner ses lettres de noblesse en les transportant jusqu’en Angleterre pour les plus résistants et sur Paris pour les autres.
Aujourd’hui, Angers en est le centre névralgique tandis que la Loire sépare le vignoble en deux. Les différences de sols font la richesse de ces terroirs complémentaires mais chacun avec leur personnalité.
Pour les blancs, le cépage roi est le chenin qui s’est affirmé au fil du temps. Pour les rouges, la base quasi unanime est le cabernet franc avec parfois l’ajout de cabernet-sauvignon. Pour les rosés, le cépage principal est le grolleau.
Le climat est globalement doux (« la douceur angevine », de Du Bellay), ce qui permet à la pourriture noble du raisin de se développer sur certains terroirs, comme dans les Coteaux-du-Layon.

photo

Cépages
En Anjou, les rosés sont à base de grolleau, de cabernet franc, cabernet-sauvignon, pineau d’Aunis, côt et gamay.
Sur un plan général, le Cabernet d’Anjou est un vin rosé tendre qui provient du cabernet franc et du cabernet-sauvignon. Il évolue bien en bouteille.
Le Rosé de Loire par contre est issu d’un encépagement varié : cabernet franc en majorité mais aussi cabernet sauvignon, grolleau, pineau d’Aunis, et pinot noir. Robe légère et vivacité sont ses caractéristiques principales. Il peut être produit en Anjou, en Saumurois, et en Touraine.
Quant au Rosé d’Anjou, il utilise une grande variété de cépages.

Vinification
Originalité de la région Anjou, les rosés sont obtenus par pressurage direct des raisins rouges, mais il s’agit de fait d’une vinification en blanc tenant compte de la maturité variable d’une année à l’autre des raisins en les laissant macérer quelques heures avant le pressurage. C’est ainsi que l’on obtient la couleur typique des rosés de la région.

Coups de Cœur

Rosé de Loire
Domaine Escogriffe, 2018
Cépages : gamay noir, grolleau noir, grolleau gris, cabernet franc
Pressurage direct et élevage en cuve fibre. Robe très pale, belle structure qui tend vers une fringante vivacité fort agréable, et de belles notes fruitées grâce au grolleau. Remarquable. Boire à 8°. Vente en cavistes et au domaine.
www.valdeloire-france.com

Rosé de Loire
Domaine de Montgilet, 2018
Cépages : cabernet franc, grolleau noir

verre2 Domaine de Montgilet

Les vignes ont autour de 50 ans d’âge. Macération de quelques douze heures pour le grolleau et de 18 heures pour le cabernet avant pressurage. Elevage en cuve ciment.
Un vin frais, généreux, fruité, et finalement assez gras. Un très beau rosé à la robe assez soutenue. Servir à 9°. Il est parfait sur des charcuteries et des salades, sans oublier à l’apéritif. Vente en cavistes et au domaine.
www.montgilet.com

Rosé de Loire
Domaine de La Tuffière, 2018
Cépages : grolleau noir, cabernet sauvignon, gamay noir

tuffiere Vignes de La Tuffière (1)

Culture en lutte raisonnée. Fermentation à température maitrisée autour de 16/17°. Une robe pale, un peu grenadine au nez, mais une bouche superbe, fraiche, ronde avec un peu de gras et beaucoup de fruit. Un rosé original et passionnant à déguster sur des plats frais d’été, autour de 7°.
www.vignoble-tuffiere.com

rose-de-loire-carte

Haut de page