Archives

FrenchEnglish

40 ans, le bel âge ! par Corinne Vilder

 

Cette année, l’appellation Ajaccio et ses vignerons sont à la fête et ils ont bien l’intention de partager la part du gâteau. Né en 1971 sur les fonds baptismaux des « Coteaux d’Ajaccio », ce terroir bénéficie du capital symbolique de la cité impériale auquel s’ajoute une pléiade d’images en technicolor. Entre Sartenais et Balagne, tout en sillonnant des arènes et des coteaux granitiques, le vignoble s’enracine dans les zones les plus ensoleillées et les plus escarpées de l’île de Beauté. Cette dernière, ne l’oublions pas, est une montagne où chaque vallée a des chansons et des vins à boire. Les blancs issus du cépage vermentino, cousin du rolle provençal, sont d’une fraicheur et d’une vivacité tellement exquises qu’on regrette de les avoir oublié jusqu’à présent. Les rouges, plus sérieux, cépage sciacarellu majoritaire souvent associé au nielluciu, ont l’esprit chasseur tandis que les rosés peuvent se risquer sans problème à frapper à la porte des apéritifs électifs. Et pour ne pas arriver les mains vides ? Cuvée Faustine Blanc 2010, Domaine Comte Abbatucci, le nec plus ultra du style floral ciselé, avec une fraicheur exquise. 16,50 €.

Cuvée Prestige Guillaume de Pratavone 2007, Domaine de Pravone, un vin rouge structuré et plaisant qui a parfaitement réussi son vieillissement en fût de chêne 10,50 €. www.domainedepratavone.com

Rosé 2010, Clos Ornasca, un 100% sciaccarellu qui apporte toutes les lettres de noblesse au vin de soif à partager. 6,20€.www.closornasca.com

Haut de page