Dégustation

FrenchEnglish

Les Vins du Jura par Corinne Vilder

 

Le vignoble jurassien est sans contexte le plus original de France par la diversité de ses vins, par le vin jaune, par la spécificité de certaines vinifications et le maintien de l’encépagement d’origine locale. Il existe aujourd’hui 4 appellations d’origine contrôlée : Arbois et Arbois-Pupillin ; Côtes-du-Jura ; Château-Chalon ; et l’Etoile. Dans ces appellations, 5 types de vins sont élaborés : rouges, blancs, jaunes, mousseux champagnisés, et vins de paille. Il existe également 3 produits dérivés : macvin, eau-de-vie de marc, et fine.
Cinq cépages sont autorisés :
le poulsard (rouge), originaire d’Arbois ; le trousseau (rouge) originaire de Salins ; le pinot noir (rouge) ; le savagnin (blanc) proche du traminer alsacien mais qui a pris ses spécificités sur le terroir du Jura ; et le chardonnay. On commence à revoir le vieux cépage melon à queue rouge, melon étant synonyme de chardonnay en Arbois.
Des vins issus de traditions séculaires qui peuvent satisfaire tous les goûts.

 

Jean-François Ganevat

Énorme, phénoménal, attachant, exigeant, généreux, tonitruant, vigneron hors pair, sans code ni limite…. La réputation de Jean-François Ganevat mais aussi celle de ses vins traverse les frontières hexagonales depuis bien longtemps. « Fanfan », comme l’appellent ses amis, n’a pas de bouteille à vendre, sauf sur liste d’attente. Une bonne raison de pousser sa monture jusqu’à cette combe du village de Rotalier – l’homme est toujours disponible pour une dégustation – et espérer un jour faire parti des happy few qui peuvent rendre compte de la générosité de ce grand vigneron. Car, Jean-François Ganevat parle volontiers au pluriel quand on l’interroge sur sa réussite : « Il n’y a pas de secret, c’est simplement un dur labeur et je ne suis pas tout seul. Nous sommes plusieurs à travailler sur un domaine de 9 hectares, presque une personne par hectare. À Bordeaux, en Bourgogne, on n’a pas besoin de trop se forcer quand on a la chance d’avoir des étiquettes et qu’il y a une clientèle pour les acheter. Quand on vient dans le Jura, c’est différent ». En 1998, après avoir passé dix ans comme maître de chais à Chassagne Montrachet, ce qui lui permet « de voir en gros ce qu’il fallait faire et ne pas faire », Jean-François Ganevat revient au domaine familial, comme le veut une tradition qui remonte à 1650. Quatorze générations ! En prenant les rênes, le vigneron se met en ordre de bataille « pour une culture des raisins en biodynamie et un travail en sélection parcellaire, c’est à dire, remettre toutes les vignes en état et les vinifier séparément. Un travail de titan qui porte aujourd’hui ses fruits ». Dans la lignée des plus grands, il sait que le vin se fait à 90, 95 % à la vigne. « Travailler plus naturellement que nous ? C’est difficile…Sans souffre, ni cuivre mais avec des tisanes, du petit lait, des choses comme cela » dit-il encore, presque ennuyé d’expliquer les évidences.
À la lumière du fameux vin jaune et de ses multiples facettes à base de savagnin et/ou de chardonnay et plus ou moins marquées par le caractère oxydatif ou goût de rancio provoqué par un voile de levures, Jean-François Ganevat s’est rendu compte « qu’il y avait un énorme potentiel dans un registre de vins entièrement méconnus, je veux parler des vins ouillés ». Avec un gars comme Ganevat, le Jura à égalité avec le reste du monde ? Affirmatif.

Dégustation Sélection de Gourmets&Co

 

Cuvée L’Enfant Terrible 2010 (12€)
Le Poulsard ! Avec « Fanfan » ce cépage rouge est travaillé seul, bien que la tendance du moment soit de l’accoquiner au trousseau, autre cépage rouge du Jura. « Si on commence à mettre du trousseau avec, cela va l’arrondir, les angles ! Le Poulsard est vraiment sur le fruit. On fait des vins qui ne sont pas forcément colorés mais avec beaucoup de minéralité, beaucoup de profondeur, avec une buvabilité super intéressante, avec du croquant, de la fraise, du côté poivré, épicé, c’est pour cela que le poulsard seul est vraiment intéressant ».

Cuvée Julien 2010 (17€)
Pour Jean-François Ganevat, une cuvée évidente de plaisir : « On est sur des pinots noirs, des vignes de 1951/ 1952 ; nous sommes sur une poche d’argile du trias de toute beauté. Le côté croquant du 2010 : c’est fait grain par grain, coupé au ras du pédicelle, mis en cuve trochoïde sans aucune intervention puis on met cela en fût et on n’y touche pas ».

Cuvée Chamois du Paradis, 2010 (NC)
Sur la carte d’identité de ce chardonnay, des vieilles vignes du terroir de Grusse réputé pour ses marnes rouges et d’argiles. Au moment de la dégustation, un vin d’une minéralité, d’une pureté et d’une naturalité exemplaires.

 
Jean-François Ganevat
La Combe
39100 Rotalier
Tél. : 03 84 25 02 69

Autres adresses / Sélection de Gourmets&Co

Domaine Julien Labet. Cuvée Fleur de Savagin « En Chalasse » (de 15 à 25 € selon les millésimes disponibles)
Génération ouillage ! Un cap que Juliet Labet a aussi franchi. Une évidence pour les jeunes vignerons qui reprennent un domaine familial car le vin jaune ne s’exporte pas ou très peu et très mal… Honneur au cépage mythique du Jura, le savagnin que l’on redécouvre ici plus dynamique, plus intense de fraîcheur, avec des petites notes acidulées et légèrement poivrées.

Domaine Labet
Place du village.
39190 Rotalier
Tél.: 03 84 25 11 13

Domaine Rolet A.O.C Arbois Trousseau 2005 (9,50 €)
Un des domaines où l’on peut s’approvisionner en toute confiance à Arbois. Excellents Crémants du Jura en blanc et en rosé, vinification traditionnelle pour les rouges comme ce trousseau fluide, presque aérien avec des notes de petits fruits rouges acidulés et d’épices. Servir de préférence en carafe sur des côtelettes d’agneau ou un boudin aux pommes.

Domaine Rolet Père et fils.
39600 Arbois.
Tél.: 03 84 66 00 05
www.rolet-arbois.com

Bénédicte et Stéphane Tissot. Côtes du Jura Chardonnay « en Barberon » 2010 (17,50€)
À chaque étape gourmande, les vins de ce domaine figurent en bonne place sur les livres de cave. Une évidence qui salue un beau travail dans les vignes conduites en bio et un élevage qui mise sur l’équilibre et la fraicheur. Cette cuvée sera particulièrement appréciée sur les poissons des lacs.

Domaine André et Mireille Tissot
39600 Montigny-les-Arsures
Tél. : 03 84 66 08 27
Caveau de vente à Arbois.
Place de la Liberté
Tél. : 03 84 66 20 78
www.stephane-tissot.com

• Domaine de la Pinte. Melon à queue rouge 2009 (18 €)
Face au savagnin, au poulsard, au trousseau ou encore au chardonnay, ce cépage reste confidentiel comme les vins blancs qu’il produit. On choisira cet excellent domaine en biodynamie pour découvrir ses aromes vanillés de fruits blancs. Idéal à l’apéritif sur une salade franc-comtoise.

Domaine de la Pinte
Route de Lyon
39600 Arbois
Tél. : 03 84 66 06 47
www.lapinte.fr

<< Retour à la liste des articles "Spécial Jura".

Haut de page