Dégustation

FrenchEnglish

Quelques rosés au zénith… par Corinne Vilder

 

Reprendre goût à sa robe cristalline, à ses parfums d’agrumes mêlés aux notes de petits fruits rouges, à ses jeux d’accord où le basilic offre des liaisons poivrées quand ce n’est pas l’olive en tapenade qui mène la danse. Quelques rosés au zénith sont toujours bienvenus même si la Vulgate s’empare du sujet au point de nous faire croire que « le rosé » est exclusivement réservé aux symphonies gourmandes estivales. La qualité est autre, fruit de la vigne et du labeur du vigneron. Certains parmi tant d’autres y excellent…

Sélection Gourmets&Co


Domaine Gavoty. Cuvée Clarendon Rosé 2012

Connue et reconnue pour ses blancs admirables et de longue garde, Roselyne Gavoty a fait entrer ses rosés dans les restaurants étoilés. Vigneronne de convictions, son « combat » a toujours été de « valoriser la Provence, celle qui n’a pas besoin d’apparat, de fioriture, celle qu’on ne déguise pas avec du pognon ». Cette cuvée, 55 % Grenache, 40% Cinsault, 5 % Syrah, est l’image de son tempérament : caractère, volume, fraicheur qui sont autant de rendez-vous qu’ils viennent soutenir avec raffinement les notes de fruits frais et d’agrumes.

13,90€ départ propriété
Domaine Gavoty.
Tél. : 04 94 69 72 39.
www.gavoty.com


Château Pibarnon Rosé 2012

Inviter à sa table ce rosé de l’appellation Bandol est une marque de bon goût sinon un témoignage de sympathie pour la famille de Saint-Victor. Depuis 1978, elle conduit avec élégance et tradition ce magnifique terroir de la Cadière d’Azur dont les restanques plongent vers la Méditerranée. Le Mourvèdre, cépage réputé difficile, est la pierre angulaire de leur production en rosé. En compagnie du Cinsault, il compose un millésime 2012 qui s’ouvre sur des notes de petits fruits rouges, de réglisse, de pulpe d’agrumes. En bouche, de la complexité bien sûr, mais aussi une superbe ampleur qui fait toute la différence.

21€
En vente chez les cavistes
www.pibarnon.com


Domaine d’Eole Caprice Rosé 2012

Dirigé par Christian Raimont, son propriétaire, et l’œnologue Matthias Wimmer, le vignoble de 30 hectares au pied des Alpilles sur l’appellation Coteaux d’Aix en Provence s’est converti en 1996 à l’agriculture biologique avec des rendements de 20 à 35 hectolitres par hectare alors qu’elle est en moyenne de 60 hl/ha sur l’ensemble de l’appellation. Progressions constantes, objectifs de qualité, comme le montre ce rosé confidentiel (2000 bouteilles) tout en finesse, avec des parfums subtils, beaucoup de fraicheur, et ce « je ne sais quoi » qui invite à reprendre un verre.

15€
En vente à la propriété
Tél. : 04 90 95 93 70.
www.domainesdeole.com


Château de la Clapière. La Violette Rosé 2012

La Famille Fabre est des plus grands opérateurs de la Provence dont une partie des 550 hectares se distingue par deux crus classés, Château de l’Aumérade et le Château de la Clapière. Ce dernier est la parfaite vitrine d’une robe pâle cristalline tant enviée, des arômes discrets de pêches blanches et de cette persistance aromatique en fin de bouche qui s’unie parfaitement à notre envie d’agapes au bord de la mer.

9,50 €
En vente chez les cavistes
www.maison-fabre.com

Haut de page