Spécial Aveyron

FrenchEnglish

Spécial Aveyron

L’Aveyron est unique et multiple. Unique car, comme toutes les régions de France, elle ne ressemble à aucune autre. Multiple, car son vaste territoire recouvre des paysages variés et des coutumes diverses. Elle abrite autant de richesses évidentes que de trésors cachés. Célébrité mondiale du roquefort, notoriété historique du Causse du Larzac au sud, village médiéval de Conques, sans compter quelques « Plus beaux villages de France » dont Sauveterre-de-Rouergue est le plus bel exemple. Rodez au nord, Millau au sud, les deux « capitales », la vallée du Lot vers Espalion et Estaing, d’où l’on grimpe vers les premiers contreforts de l’Aubrac aux paysages sublimes et à la nature intacte, à l’été ondulant de verdure et à l’hiver rude et blanc de silence. Les vaches d’Aubrac sont reines et Michel Bras son dieu vivant où le monde entier accourt pour capter l’espace d’une assiette les senteurs et saveurs d’une montagne qui se perd dans l’horizon de l’Auvergne.
Mais l’Aveyron se découvre, s’apprend, et se fait aimer aussi au détour d’un chemin, dans un bois de hêtres aux senteurs de champignons, dans le chant des oiseaux du matin, au fond d’un vallon où coule la rivière Aveyron paisible et éternelle, sur les sentiers des causses balayés par le vent, dans les vignes de Marcillac ou d’Entraygues, l’Aveyron est tout cela à la fois. Cette diversité des sons, des couleurs et des paysages fait que l’on en tombe facilement amoureux. Cette variété se retrouve dans ses produits, sa cuisine et sa gastronomie.
Car l’Aveyron est gourmand. Gourmand de ses traditions et gourmet de modernité. Ces deux tendances tout à fait compatibles s’épousent dans les plats des plus grands chefs comme dans celles des bistrots des villes ou des tables rustiques des campagnes. Le veau de l’Aveyron et du Ségala, l’agneau allaiton, les canards et les foies gras, le bœuf d’Aubrac et le Laguiole, ont dépassé les limites du département. Aligot, farçou, chou farci, tripoux, charcuterie de montagne, plantureuse omelette aux champignons, vrais légumes de la terre, fraises de Saint-Geniès d’Olt, flône, fouace, airelles, sorbier, marrons, tout est un bonheur de se mettre à table.
L’Aveyron, c’est aussi Michel et Sébastien Bras, encore et toujours, Nicole Fagegaltier à Belcastel, Guillaume Viala à Bozouls, entre autres chefs de talent qui tirent cette cuisine vers le haut tout en restant les pieds sur cette terre qu’ils aiment par-dessus tout.
L’Aveyron, c’est enfin des hommes et des femmes qui y vivent, y travaillent et vous accueillent comme des amis de toujours. On y retrouve simplement le charme et la force de cette France qui fascine tant nos voisins, cette volonté de vivre et de bien vivre, cet amour de son pays et de sa terre, ce travail incessant pour se faire plaisir et donner du plaisir. Il faut goûter à l’Aveyron.

Haut de page