G&Co Aime

EnglishFrench

Lentille blonde de Saint-Flour

Vieille histoire que celle de la lentille. Apparue au fin fond du Moyen-Orient depuis la nuit des temps, elle nous en fait voir de toutes les couleurs. Rouge en Egypte, verte au Puy, jaune en Champagne, et blonde à Saint-Flour. On lui doit quand même la fondation originelle d’Israël, ce qui ne va pas faire plaisir à tout le monde et c’est dommage. C’est beau un pays fondé grâce à un légume, sec de surcroît ! En fait et en deux mots : Esaü de retour bredouille d’une chasse et affamé donna son droit d’aînesse à son frère contre un plat de lentilles. Ainsi, l’agriculteur Jacob fonda Israël. Donc, celle de Saint-Flour est blonde comme les blés d’Auvergne. Peut-être est-ce la raison de l’engouement puis de l’adoubement des ayatollahs du Slow Food pour ce discret légume sec dont la culture était à l’abandon depuis les années 1960. L’homme est ingrat. Serge Ramadier ne l’entendait pas de cette oreille et son palais se languissait des douces saveurs du plat de lentilles de son enfance. Grâce à son acharnement et sa volonté un quarteron d’agriculteurs ont relancé la culture sur ces fameuses pentes de la Planèze constituées des anciennes coulées du volcan. Soyons reconnaissants car son goût est inimitable. En cuisine, on fait simple et efficace pour conserver les saveurs : on démarre à l’eau froide dans le double de volume d’eau, petite carotte en lamelles fines et oignon doux de même, un grain de poivre noir et c’est parti. Ebullition douce 15 minutes et on goûte pour la consistance parfaite. On vide l’eau, une noix de beurre, on sale, et on sert avec un discret trait d’huile de noix. Lentilles, je vous aime !

En vente à la Grande Epicerie (Paris)
Contact : Serge Ramadier 06 65 53 65 87
contact@lentille-blonde.fr
www.lentille-blonde.fr

Haut de page