G&Co Aime

EnglishFrench

Nouvelles Boutiques Gourmandes

 

La Tarte Tropézienne

Deuxième tentative d’assaut de la capitale pour cette célébrissime spécialité née (presque) en même temps que Brigitte Bardot, mais le Dieu Alexandre Micka avait créé la tarte en 1955, juste un an avant l’arrivée de la bande à Vadim dans le petit village endormi de Provence où Micka est pâtissier. Très vite, il propose une recette de brioche à la crème héritée de sa grand-mère. Bardot la découvre, en raffole, et donne l’idée de l’appeler la Tarte de Saint-Tropez. De fait, il s’agit d’une brioche saupoudrée de grains de sucre, emplie d’un appareil onctueux composé de deux crèmes.
En 1973, Micka dépose le nom de Tarte Tropézienne et conserve jalousement la fabrication. Son copain Albert Dufrêne va se charger d’étendre la notoriété et les points de vente d’abord autour du golfe de Saint-Tropez puis de plus en plus loin. Aujourd’hui, Paris avec l’ouverture de leur propre boutique.
À deux pas de Saint-Germain, la boutique arbore la couleur rouge, emblématique de la marque, photos de Saint-Tropez aux murs, et les diverses tailles présentées en bornes vitrées. Les tartes restent fidèles au souvenir des vacances dans le Sud : brioche douce et moelleuse, discrètement sucrée, et ces deux crèmes addictives qui fourrent généreusement la tarte et dont l’équilibre reste secret. On en redemande.

Individuelle : 5,50 €
4-6 personnes : 23 €
6-8 personnes : 28 €
Baby Trop’ (miniature d’une bouchée) : 1,80 €
Boîte de 6 : 10 €
Existe aussi avec une crème framboises ou fraises, mais… ?

3, rue Montfaucon
75006 Paris
M° : Mabillon
www.tropezienne.com

 

L’Epicerie Saint-Sabin

Ça bouge vers Richard-Lenoir ! Après l’installation très réussie de Flora Mikula dans son hôtel/bar/restaurant du boulevard, il vient de s’ouvrir, dans une petite rue adjacente entre Richard-Lenoir et la Roquette, une épicerie tout ce qu’il y a de plus fine et de plus chaleureuse. Histoire classique : un couple gourmand/gourmet, une envie de vendre ce qu’ils aiment, un ciblage sur le Sud-Ouest, terre mère de l’homme, et trois axes de travail.
L’épicerie, avec une remarquable sélection de produits de marques connues et moins connues : foies gras oie et canard, tapenades, câpres, sardines, ventrèche de thon, etc., huiles, vinaigres, épices, soupes, confitures, thés, tisanes, et d’autres trouvailles dans une exigence de nouveautés et surtout de qualité.
Traiteur : porc noir de Bigorre, charcuteries de chez Conquet en Aveyron, viande de boeuf fermier d’Aubrac, saumon fumé sauvage baltique, tarama au crabe (démentiel !), caviar, rillettes, terrines, etc.
Vins : également ciblés sur Midi-Pyrénées (Gaillac, Fronton, Côtes de Gascogne…), avec un petit tour des autres appellations françaises.
Il y a aussi des plats proposés sur table, choux farci, aligot, hachis parmentier de bœuf, confit de canard, pour la plupart fabriqués à l’extérieur.
Livraison de plancha, sandwiches, organisation d’apéritifs dînatoires, caves privatisables, et dégustation de vins.
Accueil enthousiaste et informations compétentes. De vrais amoureux des bonnes choses et une adresse indispensable dans ce quartier qui manque de lieux de qualité.

Épicerie Saint-Sabin
13, rue Saint-Sabin
75011 Paris
Tél : 09 67 29 89 33
M° : Bréguet-Sabin – Bastille
Fermé le lundi
Ouverture : 10 h – 20 h ; 22h le vendredi – 21h le samedi
Dimanche : 10h – 14h
www.lepicerie-saint-sabin.com

Haut de page