Restaurants

EnglishFrench

Gastrobar Hop

Chef : Bram Verbeken

Leuven (Belgique) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt


: cuisine correcte


: cuisine intéressante


: cuisine enthousiasmante


: cuisine exceptionnelle

Harengs, compotée d'oignons © Patrick Faus

La nouvelle adresse « hype and fun » dans le nouveau quartier de Leuven.

 

Le nouveau quartier de Leuven, construit d’immeubles flambant neuf autour et le long d’un canal est depuis peu « the place to be » des adultes jeunes de la ville à la recherche de nouvelles adresses de sortie, au calme, pour les longues soirées d’été. Les restaurants et bistrots en tous genres n’ont pas tardé à suivre le mouvement sinon à le précéder.

C’est le cas du plus populaire d’entre eux à ce jour, le Gastrobar Hop. Une salle sans charme particulier, grandes baies vitrées sur le canal, tables serrées, grande hauteur de plafond ce qui rend le lieu fort bruyant. A tout prendre, les meilleures places sont le long du grand bar où l’on peut voir s’activer les trois cuisiniers dont un ancien second de chez Zazar, aujourd’hui propriétaire du bistrot dont toute la ville parle avec sympathie. Manifestement, Bram Verbeken a réussi son coup. Ca reste à prouver…

Bière de Barcelone © Patrick Faus

Il propose un menu à 55 € (entrée, plat, dessert) avec plusieurs entrées, un choix parmi trois plats, et parmi deux desserts. Autre spécialité de la maison, un choix de bières impressionnant en provenance de Leuven, de Belgique et d’ailleurs.

On se rend compte assez vite que le spectacle des cuisiniers œuvrant sans relâche aux cuissons, préparations et mise en place des assiettes est beaucoup plus passionnant que ce qui arrive dans les assiettes. L’esprit est une sorte de cuisine d’assemblage de divers ingrédients, de diverses origines, en un mélange hétéroclite.

Tomates, poivrons, crumble de soubressade © Patrick Faus

Ainsi du poisson favori des flamands, le hareng, servi ici avec une compotée d’oignons et herbes diverses. Petite entrée bien goûteuse grâce à la fraicheur du poisson dont c’est la saison en juin.
Frais, bien pimenté, et sympathique, les poivrons, tomates, et crumble de soubressade.
Par contre, l’aubergine, arrivée trop tôt sans doute de Hollande et donc sans saveur, est heureusement saisie dans une bonne pâte de beignet.
Les Pois gourmands sont servis et rehaussés par un jus d’orange et des câpres. Original, amusant et savoureux.

Chou-fleur, courgette, falafel © Patrick Faus

En plats, l’Eglefin est servi avec des raviolis fourrés de brandade, et les têtes de Chou-fleur sont grillées au barbecue, donc fort sèches, servies avec courgette et un falafel. Ces deux plats sans intérêt particulier.

Eglefin, raviolis, brandade © Patrick Faus

Le succès du restaurant, en plus du bruit rapidement intenable, provoque un embouteillage en cuisine et en salle ce qui donne plus de 40 minutes pour les plats après les entrées.
En soi, le chef connait son métier mais aujourd’hui sans forcer son talent. Il sert des plats, certes généreux, bien fait pour la plupart, mais qui ne laissent aucune trace particulière. Une cuisine ludique du genre aussitôt mangée aussitôt oubliée.

Vaartkom 1A
3000 Leuven
Tél : +32 16 356 153
www.hopgastrobar.com
info@hopgastrobar.be
Fermé dimanche et lundi

Menus déjeuner et dîner : 33 € (2 plats) – 55 € (3 plats)

Haut de page