Restaurants

EnglishFrench

Porto, une ville gourmande et nourrissante par Patrick Faus

 

D’accord, Porto n’est pas la plus grande capitale gastronomique européenne. Qu’importe, il faut toujours profiter de ce qu’une ville et ses traditions aient à nous offrir. Et ici, ça ne manque pas. Au bord du Douro, comme dans les rues pentues et autour des majestueuses places de la ville, les auberges, cafés et restaurants abondent. Visite obligatoire également, comme dans toutes les villes du monde, aux deux marchés de la ville surtout le couvert avec ses marchands à demeure et les occasionnels suivant la production. On y voit, on y sent et l’on y goûte Porto. Légumes, fruits, salades, poissons, coquillages, morues toujours omniprésentes du nord au sud du pays. On la retrouve sur la carte de la majorité des restaurants de la ville sous les formes traditionnelles et toujours aussi bonnes. Exemple, dans une des plus anciennes brasseries de la ville.

 

Abadia

Elle perpétue sans états d’âme la grande tradition culinaire de la ville. Lieu immuable depuis 1939, vaste salle à l’éclairage suranné, serveurs attentionnés et efficaces, clientèle typiquement de la ville qui se régale des spécialités maison servies comme il se doit, sans aventures ni surprises : tripes à la mode de Porto (le plat ombilical de la ville), morue à la gomes sà (gratinée), morue à lagareiro, poulet, entrecôte, chevreau grillé, et la fameuse crème au lait, délicieuse et délicate. Une nourriture simple, vraie, à l’image des habitants de cette ville. Et des prix défiant la raison d’un Parisien : 2 plats, un dessert, une bière, une eau minérale : 22 €. Sans commentaires.

Abadia
Rua ateneu comercial do porto, 22 – 24
Santo ildefonso
400 – 380 Porto
Tél : (00) 22 200 87 57
geral@abadiadoporto.com
www.abadiadoporto.com
Ouvert tous les jours

Majestic Café

Le monument historique de la ville. Passage obligatoire de toutes personnes séjournant plus d’une heure à Porto. Architecture et décor d’époque (années 1920), situé dans une rue piétonne donc sa terrasse est calme. On y déguste un café le matin en lisant son journal et un dry porto le soir venu avec les amis. Le problème est que le service est indifférent et incompétent, le porto blanc de la lavasse, les clubs-sandwiches et autres nourritures sont pitoyables, l’ambiance finalement triste et les prix « touristiques ». On peut y passer devant, jeter un œil à l’intérieur et continuer son chemin sans regret.

Majestic Café
Rua Santa Catarina, 112
400_442 Porto
Tél : 222 003 887

DOP restaurant

À Porto et dans toute la vallée du Douro, le chef Rui Paula est une star ! Il faut dire qu’il possède une personnalité hors du commun. Un peu show-off, un zeste show-bizz, animateur d’une émission culinaire à la RTPU locale, hyper-speedé la plupart du temps et l’œil à tout dans son restaurant, de l’accueil aux cuisines en passant par le service. En plus, il le fait bien et dégage une sympathie naturelle qui fait une grande partie de son charme. Il est originaire de la vallée du Douro où il ouvre son premier restaurant avec sa femme, le Cepa Torta. Quelques années plus tard, avec son frère et un entrepreneur de bateaux pour touristes sur le Douro, il ouvre le DOC (Dénomination d’Origine Controlée), une bâtisse ultra-moderne au bord du fleuve dans une des plus belles régions de vignobles d’Europe. Succès immédiat et l’on vient de loin pour goûter une cuisine d’autodidacte mais teintée d’originalité et de modernité. Conscient de ses limites « techniques », il part à Londres pour s’améliorer et découvrir les méthodes de travail d’une nouvelle génération de cuisiniers. À son retour, il ouvre enfin son restaurant dans le centre de Porto, le DOP (Dénomination d’Origine Protégée), magnifiquement situé dans le Palais des Arts de la ville. Une salle vaste, moderne, très design, nappes en lin, belle vaisselle, tables en face des cuisines ouvertes, un service comme il le faut aujourd’hui, décontracté ma non troppo, sympathique mais pas familier. La clientèle du tout Porto qui danse et qui pétille est au rendez-vous et il devient en quelques mois le lieu incontournable de la ville… et le seul, si l’on excepte le restaurant gastronomique de l’hôtel The Yeatman. La carte est riche, variée, dans l’air du temps mais en gardant un pied et un œil sur des recettes typiquement portugaises en les cuisinant à sa manière. « Ailleurs c’est lourd, chez moi c’est léger », clame Rui Paula. Voyons.
Œufs de caille et petites saucisses portugaises, un plat typique du Douro mais revisité de belle manière avec un goûteux pâté de porc fumé. Autre classique de la ville : Francesinha sandwich, tranche fine de bœuf, saucisse de Tras-os-Montes, revue par le chef qui rend, c’est vrai, plus légère et plus savoureuse cette spécialité que l’on peut déguster à tous les coins de rues mais qui peut vous plomber pour la journée ! Lotte, purée truffée, sauce cacao, en un beau plat d’une rusticité de bon aloi comme pour son superbe Bar de roches, pomme de terre et œuf. Desserts classiques, bien construits : pina colada, crème brulée, infusion de fraises et glace à la cannelle. Parfait.
De la belle ouvrage, dans une bonne ambiance, un vrai professionnel même s’il garde un petit côté brouillon à force de vouloir tout faire mais il le fait bien, alors….. Alors, on comprend la frustration ultime de Rui Paula, sa tristesse, son attente d’une récompense au Michelin Portugal. Une étoile, qu’il mérite de toute façon largement. Cette année peut-être… ? C’est tout le mal qu’on lui souhaite !

DOP
Palacio das Artes
Largo de S. Domingos, 18
4050-545 Porto
Tél : 22 201 4313
dop@ruipaula.com
www.ruipaula.com
Menus : 65 € (Douro) – 75 € (Mar)
Carte : 55 € environ

Retrouvez la totalité des articles “Spécial Porto” dans le lien ci-dessous:
//www.gourmetsandco.com/tag/special-porto

Haut de page