Restaurants Paris

EnglishFrench

Maison de l’Amérique Latine par Patrick Faus

: cuisine banale


: cuisine d’un bon niveau


: cuisine intéressante et gourmande


: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux


: cuisine exceptionnelle

… le challenge du chef ? Mettre l’assiette au niveau de la beauté des jardins …

Maison de l’Amérique Latine - Terrasse 02Un des sports favoris des parisiens, les beaux jours venus, est de manger dehors. Peu importe où, comment, même sur un bout de trottoir au milieu des passants et du bruit insoutenable des voitures… mais dehors. Et si possible en plein soleil. Un vrai plaisir des yeux, des oreilles, et du palais.

Par contre, il existe quelques lieux privilégiés, connus ou plus secrets, qui demeurent des havres de paix, de sérénité, et de beauté. La Maison de l’Amérique Latine est un de ceux-là. Elle est connue des amateurs pour offrir un des plus beaux jardins de la capitale, à l’arrière de l’hôtel particulier datant du XVIIIème siècle, à l ‘abri des regards et de l’agitation de la ville. Quelques tables sont chaque jour dressées, nappées, le tout avec un goût exquis. Clientèle des environs immédiats, ministères, entreprises et galeries d’art. Un certain style donc, qui va bien avec le lieu.

Maison de l’Amérique Latine - Salade de tomates , Bocconcini, vinaire balsamique © P.FausLongtemps, le seul problème ou ombre au tableau était la qualité de la table. C’est chose réglée depuis peu avec l’arrivée il y a quelques semaines d’un nouveau chef, Thierry Vaissière, vrai professionnel dont le parcours suffit à lui seul à redonner confiance dans l’avenir des assiettes. Démarrage chez Lucas-Carton et Senderens, puis entre autres, la Maison Blanche, les Sofitel Paris puis Rabat, Las Vegas, etc. Une expérience solide qui l’amène à choisir ce challenge de relancer la table à hauteur des jardins.

Maison de l’Amérique Latine - Cabillaud, ratatouille, jus de fenouil © P.FausIl a mis au point une carte courte sur deux menus, Découverte et Signature, pour aller à l’essentiel de ce qu’il veut faire. Ils sont bien construits, bien pensés, tranquillement modernes et changent environ tous les quinze jours. Fraîcheur de l’été s’installant avec une Salade de tomates de collection, Bocconcini, caramel balsamique, pour un joli plat, bien présenté, mais aux tomates un peu précoces dans la saison et donc un peu acides.
L’incontournable et irritant Oeuf bio cuit à basse température est bien sûr sous cuit, glaireux, et volontairement presque froid, heureusement servi avec une excellente purée de petits pois bien relevée à la menthe.

Maison de l’Amérique Latine - Selle d'agneau rôtie, fricassée de choux et crème de chorizo © P.FausSelle d’agneau rôtie, fricassée et purée de brocolis, chorizo en tranches et en crème. Chaleureux et rassasiant.
Le Cabillaud cuit au four, ratatouille relevée de coriandre et jus de fenouil est parfait pour le jardin d’été avec ses saveurs presque provençales et ses goûts bien marqués.
Desserts soignés dont la Brioche façon pain perdu et ses fruits rouges assortis totalement recommandable, et un formidable Feuilleté aux pêches et glace vanille. Tous ces plats provenant du menu Découverte, qui demeure une bonne affaire à 51 €.

Carte des vins courte, et il est de bon ton de se diriger vers les quelques vins chiliens pour faire honneur à la Maison, d’autant que le Caillero del Diablo 2012, cépage Chardonnay, est bien fruité, d’une belle fraîcheur et une pointe de minéralité fort bien venue. (11 € le verre). Accueil et service impeccable et un moment de bonheur pour tous.

Maison de l’Amérique Latine - ExtérieurMaison de l’Amérique Latine
217, boulevard Saint Germain
75007 Paris
Tél : 01 49 54 75 10
www.mal217.org
M° Rue du Bac ou Solférino
Fermé samedi et dimanche
Menu découverte : 40 € (2 plats) – 51 € (3 plats)
Menu Signature : 59 € (3 plats)

Haut de page