Restaurants France

EnglishFrench

Chez Francis par Patrick Faus

: cuisine banale


: cuisine d’un bon niveau


: cuisine intéressante et gourmande


: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux


: cuisine exceptionnelle

Légumes du marché, bouillon de bœuf, jambon cul noir

… tout le monde se régale d’assiettes généreuses et goûteuses …

-Restaurant Chez Francis Luc Olivier - copie

Francis c’est un peu la star de Brive. Tout le monde s’y retrouve à un moment ou à un autre. Les brivistes qui en ont fait leur cantine lorsqu’il s’agit de faire un bon repas, les écrivains et éditeurs lors de la grande fête annuelle du livre, les gourmands de passage qui tiennent absolument à découvrir cette table chaleureuse qui n’a pas équivalent à Brive.

la salle Francis Tessandier - copie

Si l’extérieur ne paye pas de mine, dès la porte poussée, on entre dans un monde d’objets, de vases emplis de fleurs, et surtout d’un foisonnement de dessins sur les murs. Chaque écrivain ou dessinateur a le droit sinon le devoir de laisser sa marque dans le restaurant. Wolinski, Faizant, Cavanna, et plein d’autres ont fait assaut d’humour et d’amour pour Francis et sa femme qui s’occupe de la salle avec un charme et une bonne humeur incroyable. Avant même de prendre place à table, c’est déjà la maison du bonheur.

Pommes caramélisées, glace pain d'épices © P.Faus

Francis, un vieux briscard qui a accumulé les expériences avant de venir s’installer à Brive il y a déjà un bail, est en cuisine avec son fils et sa carte est un festival des plats de bistrots qui mettent en appétit dès la lecture et surtout quand on connait la qualité des produits qu’il utilise en provenance principalement du grand marché de Brive et des producteurs de la région. Foie gras, bœuf du Limousin, jambon de porc cul noir d’une ferme proche, légumes, pommes, tout est là et tout le monde s’en régale dans des assiettes généreuses et goûteuses.

Pièce de rumsteak, gratin de pommes de terre, sauce au vin © P.Faus

L’entrée résume parfaitement l’esprit et le style du père et du fils. Légumes du marché cuits au bouillon (de bœuf), jambon cul noir et parmesan, servis en assiette creuse pour profiter d’un fabuleux bouillon et de légumes plein de saveurs, dont une rare capucine tubéreuse au goût proche de l’artichaut. Plat régional par excellence, la Mique (*) est ici servie toastée avec un œuf poché aux truffes. Une merveille. Le Foie gras de canard cuit sur le sel est parfait, doux et puissant à la fois. La Pièce de rumsteak de bœuf limousin est grillée à la braise, une sauce marchand de vin, et accompagnée d’un grandiose gratin de pommes de terre. Une merveille (bis).
Les Pommes caramélisées et glace au pain d’épices sont également une réussite par la douceur des saveurs des pommes et du caramel. La Tranche d’ananas rôtie, crème chiboust est simplement superbe et généreuse.

Grosses frites © P.Faus

La carte des vins, assez courte et très axée Languedoc, est majoritairement faite par un copain chef… de Béziers. Ceci expliquant cela. Belle sélection de la nouvelle génération languedocienne mais à des prix un peu élevés. Il manque quelques entrées de gamme à moins de 40 € pour offrir un choix plus vaste et plus varié au niveau des prix. Certains vins sont bien sûr servis au verre.

Francis, son fils et sa femme forment une équipe formidable. Leur cuisine, comme leur restaurant, est presque familiale mais superbement réalisée. Il y a du talent, du style, et une exigence totale sur la qualité et les produits de saison.
Une adresse joyeuse, vivante, qui fait chaud au cœur et vous met le palais en fête. La clientèle est de vrais bons mangeurs, l’ambiance est formidable, et il faudrait un Francis dans chaque ville de France. En tout cas, il est à Brive et il faut y aller absolument.

devanture 2 d700 Francis TessandierChez Francis
61, avenue de Paris
19100 Brive
Tél : 05 55 74 41 72
www.chezfrancis.fr
contact@chezfrancis.fr
Fermé dimanche et lundi
Une idée de menu : 18 € (3 plats)
Menu Touristique : 27 € (3 plats)
Carte : 60 € environ

 

(*) La Mique : boulette de farine à la graisse qui remplaçait le pain dans le Périgord au Moyen-Âge. Aujourd’hui, elle est à base de farine de froment et de maïs, de graisse d’oie ou de beurre. Les boulettes façonnées sont pochées dans un bouillon. Elles accompagnent les viandes en sauce, pot-au-feu, les soupes et le civet. Aplaties, elles peuvent être poêlées et sucrées.

Lire la suite: La Table d’Olivier

Retrouvez la totalité des articles “Reportage Brive” dans le lien ci-dessous:
//www.gourmetsandco.com/tag/reportage-brive/

Haut de page