Restaurants France

EnglishFrench

Pierre & Jean

à Chagny (71) par Patrick Faus

: cuisine décevante


: cuisine correcte


: cuisine intéressante et gourmande


: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux


: cuisine exceptionnelle

Traditionnel pâté en croûte © Gourmets&co

Une cuisine de bistrot franche et généreuse.

 

Les deux prénoms sont ceux des fondateurs du célébrissime Lameloise, un monument triplement étoilé depuis des décennies où officie aujourd’hui Eric Pras et qui trône sur la place du village. Quelques rues plus loin, le bistrot propose de retrouver les classiques de Lameloise, qui ne sont plus en odeur de sainteté dans la maison mère et c’est bien dommage, mais avec une approche actuelle.

Une maison presque anodine de l’extérieur, en fait un ancien chai du XVIIIème siècle, une porte qui donne sur un agréable jardin, et à l’intérieur un bel espace sur deux niveaux, vaste, aéré, lumineux, cuisine ouverte et tables d’hôtes… tous les codes obligatoires du moment sont là. Pas d’inquiétude donc, on pourrait être à Paris, Lyon, ou Bordeaux, tout est conçu sur le même moule. Sans oublier, le service et l’accueil, jeune décontracté et souriant.

Un petit fascicule sert de carte courte de bistrot chic. Trois menus, la carte, une quinzaine de propositions et le tour est joué. La légende s’impose et elle est incontournable. Le Pâté en croûte tradition est riche (foie gras et magret, volaille, ris de veau, mignon de porc), beau sur l’assiette malgré l’absence de gelée, une croûte un peu humide, servi un poil trop froid, mais l’ensemble est fort goûteux donc tout est pardonné. Une belle pièce.

Persillé de lapin © Gourmets&co

Frais, léger, et savoureux Persillé de lapin servi avec quelques légumes acidulés du meilleur effet. Impeccable.

Dos de lieu jaune © Gourmets&co

Superbe tranche de Dos de lieu jaune cuit sur peau, champignons et asperges vertes d’un bel ensemble, bien construit.
Le Charolais est la star de la région. Il est proposé ici en filet, malheureusement tranché, mais d’une cuisson parfaite, savoureux et tendre, un peu envahi par le côté sucré de la patate douce qui l’accompagne.

Un dessert à base de chocolat et de menthe que seuls les Anglais pouvaient inventer et aimer, un sablé breton ( ?) mou, pommes confites et cannelle sans grand intérêt,

Brownie, griottes, fresh cream… © Gourmets&co

et un splendide Brownie sur une compotée de griottes (petite acidité délicieuse), noix, vanille, et fresh cream. Bien tourné et rigolo.
Une curiosité à déguster avec le café : une madeleine « Ashitaba » (*), une poudre végétale mélangée à la farine et qui donne un goût « japonisant » fort agréable.

Bon choix de vins de Bourgogne à prix … bourguignon mais sans excès, et sélection de vins au verre abordable (6 €).
Une cuisine franche, agréable, généreuse, pour ce vrai bistrot qui cherche et trouve un bel équilibre entre un passé assumé sur des techniques et des produits actuels. Une réussite à des prix relativement sages pour la qualité.

(*) : plante japonaise pouvant se traduire par « plante du lendemain ». On lui donne avec enthousiasme des propriétés utiles à la santé pour favoriser la guérison de certains maux. Grand succès au Japon, Etats-Unis, Indonésie, mais peu encore en France. Mais que font les journaux féminins ?

logo2, rue de la Poste
71150 Chagny
Tél : 03 85 87 08 67
www.pierrejean-restaurant.fr
Fermé lundi et mardi
Fermé de mi-décembre à mi-janvier

Formule déjeuner : 19,50 € (plat + dessert, café)
Menus : 32 € (3 plats) – 39 € (3 plats)
Carte : 45 € environ

 

Lire la suite: Le Chevreuil à Meursault (21)

Retrouvez la totalité des articles “Reportage Beaune 2” dans le lien ci-dessous:
//www.gourmetsandco.com/tag/reportage-beaune-2/

Haut de page