Restaurants France

EnglishFrench

Hostellerie du Vieux Cordes

à Cordes-sur-Ciel (Tarn) par Patrick Faus

: cuisine décevante


: cuisine correcte


: cuisine intéressante et gourmande


: cuisine de haut niveau… à tous les niveaux


: cuisine exceptionnelle

541192_128197650698586_1680443923_n

Une bonne étape paisible et agréable dans une maison des plus sympathiques.

 

Yves Thuriès est-il une légende ? Dans un sens, oui. Une carrière étonnante, allant de succès en succès, Meilleur Ouvrier de France à deux reprises, grand chocolatier et pâtissier, spécialiste du sucre et de ses applications. Il fut le fondateur de la meilleure table de Cordes durant des décennies, le Grand Ecuyer, puis concepteur du magazine de luxe sur la gastronomie et la pâtisserie Thuriès magazine maintenant dirigé par son fils Guillaume. Il coule aujourd’hui une retraite paisible dans sa magnifique maison en haut du village de Cordes qu’il n’a jamais quitté bien qu’étant originaire du sud du département du Tarn.

Sa fille Sophie, elle aussi pâtissière de formation puis recyclée dans l’hôtellerie, gère sa dernière acquisition l’Hostellerie du Vieux Cordes. Une belle maison, ancien monastère remontant au XIIIème siècle, typique de ce village incroyable, d’une beauté étonnante et parfaitement préservé. Belle entrée, escalier en pierres, chambres confortables, décor soigné et typique du lieu, accueil charmant et service aux petits soins. Tout pour plaire, au calme, surtout hors saison. En prime, une vue imprenable sur la vallée à partir de la terrasse.

vieux_cordes_5_by_olivieraccart-d9hlsis

Les prix sont abordables et le restaurant est à l’image de l’ensemble. Le but étant manifestement de nourrir la clientèle sans chichis et sans ostentation. Pas de plats gastronomiques ou très sophistiqués mais une cuisine simple, bien faite dans l’ensemble, sans prétentions particulières, manquant un peu de relief sur certains plats mais bien tournée pour d’autres.

Foie gras de canard © Gourmets&co

On peut se diriger en priorité vers le Foie gras de canard mi-cuit, une belle pièce goûteuse, accompagnée par une compotée d’oignons à l’orange et une bonne brioche aux olives servie tiède.

Pièce de bœuf, gratin dauphinois © Gourmets&co

La Pièce de bœuf est également conséquente et acceptable, malgré un gratin dit dauphinois décevant. Des champignons de Paris et une bonne sauce gaillacoise rehausse le plat.
En dessert, les Profiteroles demeurent essentielles, par la taille et par le bon chocolat qui les arrose.
Carte des vins très courte avec quelques bouteilles recommandables à des prix très doux. Nombreuses demi-bouteilles mais peu de vins au verre. Service jeune, très compétent et motivé.

vieux_cordes_13_by_olivieraccart-d9hlrtz

Une bonne étape paisible et agréable dans une maison des plus sympathiques.

logo21, rue Saint-Michel
81170 Cordes-sur-Ciel
tél : 05 63 53 79 20
www.hotelcordes.com
Fermé du 1er janvier au 13 février
18 chambres de 70 € à 150 €
Petit déjeuner : 8,50 €

 

dvr5elj5LOGIS
logishotels.com

 

Menus
25,50 € (2 plats) – 33,50 € (3 plats)
Carte : 40 €, environ

A visiter absolument :
Le Musée des Arts du Sucre et du Chocolat d’Yves Thuriès
avec les meilleurs biscuits Croquants de Cordes du village.

 

Haut de page