Restaurants Paris

EnglishFrench

Alfredo Positano

Paris (75016) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt


: cuisine correcte


: cuisine intéressante


: cuisine enthousiasmante


: cuisine exceptionnelle

© Patrick Faus .

La bonne cuisine de Naples à Paris.

 

Chaque restaurant italien a une histoire. Leurs origines servent de justification à leur table avec comme axes principaux, la ville, la région et la famille. Alfredo Positano ne fait pas exception à la règle.

Le vrai nom de la famille est Petrone, restaurateurs de père en fils sans discontinuer. A Naples, où tout a commencé avec un arrière grand-père, tout marche bien. Puis, dans les années 1960, Gianluca Petrone se sent pousser des ailes et rêve de Paris. Il atterrit rue des Cannettes à Saint-Germain-des-Prés et fonde Positano. Les voilà aujourd’hui dans le XVIème arrondissement, face à la Maison de la Radio.

Le jeune Luca a pris la relève. En homme de son temps, il a le sens de la communication, diversifie ses activités, (repas d’entreprises, fêtes diverses, click & collect, etc.) et surjoue moins le coté italien pour une approche plus gestionnaire et décontractée mais très présent avec la clientèle. Le charme opère…

La cuisine, avec une carte riche et variée, reste fidèle à une certaine tradition napolitaine mais pas seulement. On y découvre tout le sud de la Péninsule et les poissons sont aussi à l’honneur. Luca a, dit-il, un exigence sans failles sur les produits travaillés et nombreux sont ceux qui viennent de la région de Naples, malgré le coût du transport… Aux fourneaux, on s’éloigne de l’Italie avec les cuistots qui y officient.

La salle est d’abord toute en longueur, on longe les cuisines, puis on débouche sur une salle largement éclairée grâce aux baies vitrées. Devant la porte, une terrasse préfabriquée permet de manger dehors, mais le bruit et la proximité des voitures est rédhibitoire.

Petits artichauts frits © Patrick Faus .

Les Antipasti caldi proposent beignets de mozzarella, bruschette, pizette, et mozzarella di bufala (avec supplément). Malgré une roquette un peu sèche, l’assiette est riche et agréable. (10,50 €, petite assiette).
Copieuse Poêlée de petits artichauts frits goûteux et trop mignons. Irrésistible… (13,50 €).

Le choix des pasta est vertigineux avec plus de 20 recettes, de terre et de mer. Si votre envie se porte sur les Agnolotti buro e salvia (farcis ricotta, sauge et beurre) vous ne serez pas déçus. Ils sont délicieux, très généreux, avec une superbe sauce riche et parfumée à souhait. Un très beau plat. (18 €).

Tiramisu © Patrick Faus .

Desserts un ton en dessous avec l’incontournable Tiramisu moelleux mais banal avec trop de poudre de cacao (9,50 €), et par contre un Semi freddo al torrencino (au nougat) frais, joyeux et savoureux (12 €).

Belle sélection de vins italiens avec entrée de gamme à 29 € et jusqu’à 250 € ! Vins au verre autour de 6 €. On peut s’offrit une plongée dans le Naples profond avec le Meloncello à base d’alcool et de jus de melon. Etonnnant.

Semi freddo au nougat © Patrick Faus . _ © Patrick Faus .0703_125904

Au final, on a le sourire à la fin du repas. La cuisine est sympathique, bien tournée, les pasta sont splendides, et on sent les pros derrière tout cela. Une adresse italienne qui sort son épingle du jeu grâce à un savoir-faire évident et un soin particulier sur le service et la présentation des plats.

Salle © Patrick Faus .7 bis, rue des Boulainvilliers
75016 Paris
Tél : 01 46 51 93 54
www.alfredopositano.fr

pasta : de 13,50 € à 27,50 €
pizze : de 9,50 € à 16,50 €
I dolci : de 8,50 € à 12 €

Haut de page