Restaurants Paris

EnglishFrench

Brasserie Dubillot

Paris (IIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt


: cuisine correcte


: cuisine intéressante


: cuisine enthousiasmante


: cuisine exceptionnelle

Table d'hôtes

En l’espace de quelques semaines, c’est devenu the place to be dans ce quartier
Saint-Denis.

 

Flambante neuve, pimpante, vivante, immense sur deux étages, la brasserie Dubillot a pris le quartier du haut de la rue Saint-Denis comme un ouragan. En l’espace de quelques semaines, c’est devenu the place to be dans ce quartier foisonnant de grossistes de fringues et le soir de joyeux youngsters. Il est d’ailleurs fréquent que les vendredis et samedis soir les files d’attente pour une table soient impressionnantes, d’autant que la brasserie accepte peu de réservations sauf vers midi ou à 20h précises.

Cuisine ouverte

Le lieu est franchement attrayant, très coloré avec plusieurs types de spots : banquettes, grande table d’hôtes jusqu’aux cuisines ouvertes, et un premier étage plus cosy et calme. Une efficacité impressionnante dans l’accueil qui donne l’impression d’être unique au milieu de tout ce beau monde grâce au talent de Peter, responsable de salle. Le service, très féminin, est redoutable de gentillesse et de présence. Bravo !

La carte est sympathique, très brasserie, un peu décalée mais respectant les classiques du genre (cèleri rémoulade, saucisse / purée, etc.). Un effort est fait sur l’origine des produits bien sourcés et indiqués sur la carte.

Oeufs mayo

Dans une brasserie ou un bistrot, démarrer par des œufs mayo est presque obligatoire. Ici, un seul œuf et une mayonnaise tendance relevée, assez agréable (2 €).
Le pâté en croûte, fait sur place, est une belle pièce servie trop froide comme partout, mais il faut bien les conserver au frigo en attendant les commandes. Base de foie gras et pistaches avec une belle gelée. Généreux et goûteux.

Hampe de bœuf, frites, béarnaise.

La Hampe est un morceau sans grand relief, proche de la bavette, mais ici bien traitée et bien saisie à la cuisson demandée. Deux sauces l’accompagnent, échalotes confites, et béarnaise honnête. Les frites sont acceptables et le tout fait un plat « brasserie classique ».

Bon choix de desserts comme cette Tarte à la pistache bien pistachée pour ceux qui aiment… c’est mon cas. Elle est généreuse et agréable. Il parait que le Paris-Brest est un succès. A vérifier…
Carte des vins courte mais bonne sélection, et peu de vins au verre de 6 à 7 €. Bouteille en entrée de gamme à 26 €, et moyenne autour de 35 €. Carte de cocktails de 9 à 14 €.

Le concept est au point pour attirer une clientèle majoritairement adulte/jeune, mais où l’on se sent à l’aise surtout à midi. La carte est à tendance nette vers la cuisine française avec des assiettes généreuses et soignées. Prix assez sages pour cette qualité. Ca roule en cuisine, pas d’attente, et l’ensemble dans une ambiance agréable et vivante.
Une adresse indispensable dans un quartier qui en manque. Le soir, la carte s’étoffe avec des propositions de viandes plus haut de gamme (filet, entrecôte, etc.) cuites au charbon de bois. Affaire à suivre…

Etage222, rue Saint-Denis
75002 Paris
Tél : 01 88 61 51 24
www.nouvellegardegroupe.com
M : Strasbourg Saint-Denis
Ouvert tous les jours de 9h à minuit

Entrées : de 2 à 12 €
Plats : de 13 à 18 €
Pièces de viande (soir) : 30 et 35 € pour deux personnes
Desserts : de 5 à 8 €

Haut de page