Restaurants Paris

EnglishFrench

Frenchie

( * Michelin)

Paris (IIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt


: cuisine correcte


: cuisine intéressante


: cuisine enthousiasmante


: cuisine exceptionnelle

Frenchie-restaurant-

Inspiré mais avec maitrise, sa cuisine demeure, après toutes ces années, toujours aussi passionnante.

 

Il ne faut pas oublier Grégory Marchand car, bien qu’il possède aujourd’hui la moitié ou presque de la rue du Nil, il avait un peu disparu des radars de l’actualité. Mais il montre toujours avec brio qu’il n’a rien perdu de son talent. Une cuisine toujours pleine d’idées qui fusent de partout, de France et d’ailleurs, des réalisations impeccables le plus souvent, et toujours des saveurs très marquées dans l’assiette qui garde un petit côté rustique en décalage avec la réalisation hyper pointue.

Un déjeuner récent montre bien le talent de ce chef par ailleurs fort discret, qui ne perd pas son temps et son talent en participant au championnat du monde de l’œuf au plat, du poireaux-vinaigrette, ou que sais-je encore. Créatif mais raisonnable, inspiré mais avec maitrise, sa cuisine demeure, après toutes ces années, toujours aussi passionnante.

Ricotta fumée, sabayon ciboulette... Pappardelle, veau confit...

Des simples, mais oh combien délicieuses, Gougères à la tomme de brebis manech tête noire (brebis du Pays Basque), craquelin à la noisette, à la remarquable et généreuse Tarte soufflée au chocolat Kamili (origine Tanzanie pour le cacao et Sao Paulo pour le sucre de canne), la qualité, l’originalité, et le talent du chef sont omniprésents.

Canard rôti au miel, cuisse en papillotte. Purement chocolat.

Entre les deux, quelques petits délices parfaitement tournés et bien construits avec tact et originalité : Ricotta fumée maison, figues rôties au poivre de Timut, sabayon à la ciboulette et sarrasin grillé ; remarquable Pappardelle, ragoût d’agneau confit, olives de kalamata, citron confit et piment d’Espelette pour un petit tour au Moyen-Orient, et un délicieux Canard de Challans de Mme Burgaud rôti au miel et ras el hanout, harissa douce, condiment datte et citron vert, et la cuisse confite en cigarette, cette dernière un peu sèche et qui n’apporte vraiment rien au canard sinon dans la forme rigolote. En tout cas, un canard qui n’est pas mort pour rien, c’est assez rare pour le noter….

Grégory Marchand, le petit frenchie, est en forme, vivant et au taquet, impertinent et rassurant… Y aller bien sûr sans attendre et en plus on peut faire ses courses à Terroirs d’Avenir, dans la même rue, parmi les meilleures boutiques de Paris (légumes, boucherie, boulangerie, fromagerie). Aucune excuse, donc…

5, rue du Nil
75002 Paris
Tél : 01 40 39 96 19
www.frenchie-restaurant.com
M° : Sentier
Fermé samedi, dimanche, lundi midi, mardi midi, mercredi midi
Menu déjeuner : 65 € (3 plats) – 105 € (5 plats)
Dîner : 105 €

Haut de page