Restaurants Paris

EnglishFrench

Le Comptoir de La Traboule

Paris (VIIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt


: cuisine correcte


: cuisine intéressante


: cuisine enthousiasmante


: cuisine exceptionnelle

On s’y sent bien, et on y mange bien. Ça s’appelle une (très) bonne table. Prix attractifs.

 

Variation sur le thème de La Traboule. Complémentaire mais différent. Petite salle tout en longueur, banquette le long du mur, tables hautes, tabourets haut perchés dans la salle et quelques places juste devant la cuisine avec le chef et son second en cinémascope. Vincenzo à l’accueil, au service, mais surtout à la sélection (bonne !) des vins. Tendance nature ou tout au moins bio, et bon choix de quelques vignerons à découvrir à des prix raisonnables.

On suit donc avec intérêt et gourmandise, le chef Jules Monnet dans ses œuvres. Jeune (il l’est toujours), il adorait le cinéma, a failli en faire son métier, mais avait une passion pour la cuisine et il en a fait son métier. Drugstore d’Eric Fréchon pour démarrer, puis au Colorava, salon de thé, restauration light du VIIème arrondissement, et chef au Comptoir de la traboule. Bon chef de surcroit qui a bien pigé les codes et tics d’aujourd’hui et sort des assiettes tout à, fait respectables et gourmandes.

Velouté potimarron, mousse café Fish'n'chips curry noir

Exemples : un savoureux Velouté au potimarron avec une mousse au café, alliance improbable mais qui marche, malheureusement servi tiède ce qui a tendance à sécher l’ensemble sans profiter de la douce chaleur d’une soupe.

Belle trouvaille que ce Fish’n’chips revisité avec les chips qui servent de panure au poisson et un curry noir qui vient noircir la tartare traditionnelle. Original, délicieux, généreux en une belle variation sur un thème archi connu. Une bonne trouvaille du chef et parfaitement réalisée.

Poitrine de cochon, purée de panais Poire caramélisée, chantilly chocoilat .._

La Poitrine de cochon est cuite longtemps à basse température pour atteindre un moelleux sans pareil. Viande de qualité, bien grasse, goûteuse, un jus de cuisson impeccable, le tout posé sur une douce purée de panais. Un beau plat.

Remarquable dessert, aussi bien pensé que réalisé. Une belle assiette composée d’une poire (comice) pochée lentement dans un sirop vanillé, puis caramélisée, d’une chantilly au chocolat, crème à l’oseille et meringue. Un dessert superbe en une version moderne et plus riche de la poire Belle Hélène.

Bonne sélection !

Un chef aussi à l’aise dans le salé que dans le sucré, des idées plein la tête qu’il réalise la plupart du temps avec talent. Une cuisine actuelle sans en garder les tics et les postures, avec des assiettes savoureuses et originales qui surprennent sans déstabiliser et surtout qui régalent. Une table originale et bien vivante dans un quartier dédié au classicisme qui mérite plus qu’un détour. On s’y sent bien, et on y mange bien. Ca s’appelle une (très) bonne table. Prix attractifs.

1bis, rue Augereau
Paris (VIIème)
Tél : 01 43 19 02 08
www.comptoirdelatraboule.fr
M° : Ecole Militaire
Fermé dimanche & lundi

Menus : 23 € (2 plats) – 29 € (3 plats)
Vins au verre de 7 € à 12 €

Haut de page