Club Pierre Charron – Chef : Eddy Bayeux – Paris (VIIIème)

EnglishFrench

Club Pierre Charron

Chef : Eddy Bayeux

Paris (VIIIème) par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt


: cuisine correcte


: cuisine intéressante


: cuisine enthousiasmante


: cuisine exceptionnelle

Resto_447-CPC-528-Edit-650ko copie

« Quinte Flush » pour la cuisine du chef !

 

Plus que les casinos, les salles de jeux gardent une aura de mystère dans l’inconscient collectif de ceux qui ne jouent pas. Pourtant, dans la majorité des cas, ces lieux sont chics, de bon ton, confortables, bien contrôlés à l’entrée, et même si on ne fait pas partie des amateurs ou des accrocs aux cartes, on peut s’y sentir très à l’aise. D’autant qu’à Paris, les machines étant interdites, l’ambiance est plutôt concentrée et paisible. Si en prime, on y trouve un restaurant de qualité, le plaisir est multiplié par deux.

Salle_0435-DSC6153-min copie

C’est le cas au Club Pierre Charron, situé à deux pas des Champs-Elysées. On a connu de bonnes tables mais surtout dans les casinos. On se souvient de Philippe Gauvreau au casino de Charbonnières, à côté de Lyon, qui eut jusqu’à deux étoiles Michelin. Mais c’est plus rare dans les clubs de jeu. Ouvert à tout le monde, le restaurant n’en est que plus intéressant. De bon goût, intimiste, tables espacées et parfaitement dressées, on est heureux de découvrir ce lieu un peu hors normes par sa situation. On peut également profiter, pour les aficionados, d’un magnifique fumoir, vaste et confortable, avec cave à cigares.

Chef sérieux, appliqué, et talentueux, Eddy Bayeux gère les cuisines et définit la carte à chaque saison. Il a fait ses classes dans les cuisines du Sénat, puis un passage au Train Bleu (Gare de Lyon), l’ouverture du Pershing Hall qui eut son heure de buzz parisien, à la Maison Nordique, et enfin chez Costes. Un parcours presque mondain sinon modeux…

Il vient de mettre au point ses plats de début de printemps pour le moins tentant. On y trouve une Terrine de foie gras, des œufs mimosa, une Salade d’artichauts, asperges, roquette, parmesan, des clubs sandwich, du Saumon laqué miso, riz parfumé, (le plat signature du chef, hautement recommandé), et une Mousse au chocolat, noisettes caramélisées… entre autres bonnes choses.

Cœur de saumon fumé Maison Nordique © Patrick Faus.

On ne saurait trop conseiller le Cœur de saumon fumé de la Maison Nordique, fin et savoureux, servi avec des blinis tièdes s’il vous plait (ce qui change tout). Le Tartare de thon sur guacamole épicé est un « must, au même titre que le splendide Filet de bœuf, tendre et goûteux, à la cuisson demandée, flanqué d’une sauce au poivre bien relevée, et de la fameuse purée à base de pommes de terre agria, bien travaillée pour une texture parfaite.

Filet de bœuf sauce au poivre © Patrick Faus. La fameuse purée _Carole_ © Patrick Faus.

Ne pas manquer non plus les grosses frites avec leurs peaux, cuites au four au final. Desserts classiques et rassurants, comme cette Tarte fine aux pommes, servie légèrement tiède, agrémentée d’une glace vanille du MOF Philippe Faur.

L'équipe au complet

Beau travail, assiettes parfaitement dressées et généreuses, saveurs bien marquées, un déjeuner ou un dîner au Club Pierre Charron est un plaisir sans équivalent de par la qualité et l’ambiance chic et réservée du lieu. Une adresse originale à découvrir car le jeu en vaut la chandelle…

Bar_0437-411 copie62, rue Pierre Charron
75008 Paris
Tél : 01 88 40 20 00
contact@clubpierrecharron.com
www.clubpierrecharron.com
Ouvert tous les jours de 13h à 06h du matin
M° : Franklin Roosevelt
Lounge – Fumoir

Carte : 29 € (minimum) – 66 € (maximum)
Clubs sandwich : de 18 € à 22 € (avec frites au four)

Vins au verre de 6 € à 10 €
Ma sélection : Pomerol, Fugue de Nénin, rouge, 2011 (10 €)

 

Haut de page