Restaurants Paris

EnglishFrench

Le Réminet

Chef : Fabio Adriani

75005 Paris par Patrick Faus

: cuisine sans intérêt


: cuisine correcte


: cuisine intéressante


: cuisine enthousiasmante


: cuisine exceptionnelle

Salle

Une cuisine parfois géniale, parfois brouillonne, mais pleine de charme.

 

Le Réminet, institution immuable de ce quartier fait d’un imbroglio de petites rues sur les quais de la Seine et sous l’œil convalescent de Notre-Dame, de l’autre côté du bras de Seine.
La salle est comme un petit nid douillet, très plaisant et chaleureux grâce à l’accueil et au service de Célie, également chargée de la sélection des vins. Tables dressées à l’ancienne, de bon goût et confortable.

Mis à part le remarquable menu du déjeuner, au rapport exceptionnel qualité / prix (cf. Gourmets&co aime), la carte est plus sophistiquée sous la houlette du chef Fabio Adriani. Originaire de la région de Rome, il a fait ses classes chez des grands chefs italiens dont le légendaire Gualterio Marchesi à Milan. Il arrive à Paris en 2019 et prend la place de sous-chef au Carpaccio, le restaurant italien (* Michelin) du Royal Monceau. Et le voila chef au Réminet.

Tartare de betteraves, coings, grenade. Oeuf parfait, tuile parmesan, champigons...

Sa carte est très axée sur l’automne et surtout fort appétissante et variée. Après un amuse-bouche très réussi à base de thon, sardine fumée, et petite pousse de plante à huître, son entrée est en tous points remarquable. Tartare de betteraves, mayonnaise à l’amande, coing et grenade. Intelligence de la conception, beauté de la présentation, un équilibre des saveurs dans la finesse. Un superbe plat.
Autre entrée, autres goûts, avec un œuf bio parfait (bonne cuisson pas trop « glaireuse »), champignons sautés, en trop grand nombre et un peu envahissant, bouillon de cèpes un peu fade, et mon tout recouvert par une délicieuse chips au parmesan. Une entrée bien construite mais qui manque de pep’s.

Noix de Saint-Jacques, purée de potimmaron ...

Magnifique plat d’automne, fleurant bon la mer et les sous-bois : Noix de Saint-Jacques parfaitement rôties, purée de potimarron douce et savoureuse, châtaignes, et champignons. Une assiette très réussie et franchement délicieuse.
Ce qui ne fut pas le cas du Quasi de veau, sparassis crépu (remplacés par des cèpes ce jour-là), et purée de cèleri rave. Trop riche, tranches de quasi empilées, trop de cèpes trop mous, trop de jus envahissant l’assiette, bref, un gentil ratage par excès de biens qui au fond, nuit à l’ensemble.

Mont-Blanc _Le Réminet_ Patate douce _brulée_, glace au yaourt et thym...

Ne pas rater le Mont-Blanc, version Réminet, un petit délice subtil, ni la bonne idée d’une Patate douce « brulée », glace au yaourt et au thym, et granola maison. Original et savoureux.

On sent, on pressent, on a même la preuve avec quelques plats fort réussis, que le côté brouillon du chef, presque sympathique car il veut trop en faire, va s’assagir et donner lieu à une cuisine de grande qualité. Fabio Adriani possède le talent pour donner un beau plaisir gourmand aux plus exigeants. Une table en devenir, où l’on se sent bien, et où, d’ores et déjà, la cuisine vaut le déplacement. En prime, on peut saluer Notre-Dame en sortant…

Le Réminet
3, rue des Grands Degrés
75005 Paris
Tél : 01 44 07 04 24
www.lereminet.fr
M° Maubert-Mutualité
Ouvert tous les jours

Formule/Carte
40 € : 2 plats – 55 € : 3 plats
Menu Gastronomique : 65 € (6 plats)

Haut de page