Dégustation

EnglishFrench

Le Domaine Maby par Blandine Vié

 

Une saga familiale

Logo du Domaine MabyBien qu’il ait vu se succéder plusieurs générations de vignerons depuis la fin du XIXème siècle, le Domaine MABY est toujours resté une propriété familiale, implantée dans le berceau même des Côtes du Rhône, juste au nord d’Avignon.
Richard MabyLes soixante hectares du domaine s’étendent sur trois appellations : Tavel (23 ha), Lirac (30 ha), Côtes-du-Rhône, ainsi qu’une petite partie en vin de pays (VDP) des Coteaux de Cèze.
C’est en 2005, à 40 ans, que Richard Maby, après avoir fait Sciences Po et avoir passé 15 ans sur les marchés financiers, reprend les rênes du domaine. Il suit alors une formation d’œnologie et de viticulture et démarre sa nouvelle vie de vigneron. Quatrième de la génération Maby, il a sa propre vision du vin et quelques ambitions pour son vignoble, qu’il souhaite engager dans le bio. C’est ainsi que, s’entourant de professionnels, il a diminué les rendements pour obtenir des vins plus expressifs. Aujourd’hui, son Lirac est passé entièrement bio depuis juillet 2010.

 

Richard Maby, vigneron mélomane

Richard Maby dans les vignesAprès avoir amélioré les méthodes culturales et œnologiques (qui ont nécessité d’importants investissements), Richard s’est ensuite engagé dans une refonte totale du marketing et de la distribution, notamment en délaissant définitivement la GMS, et en développant l’export qui est passé de 15% à 50% (80% pour le lirac). Passionné d’opéra, il a tenu à rendre hommage à sa passion en baptisant des cuvées originales : « Prima Donna », « Casta Diva », ou bien « Nessum Dorma ».
Or, si l’on aime la musique, on comprend pourquoi les vins de Richard Maby ont une personnalité à la fois si construite et si harmonieuse. Ce sont des vins qui conjuguent technicité et émotion. Des vins complexes et expressifs qui vibrent en bouche. Des vins sur le fruit, avec des tanins mûrs et un bel équilibre.
L’objectif avoué de Richard Maby est de : « Redonner ses lettres de noblesse à Tavel et à Lirac, et en devenir la locomotive. Ces terroirs très proches de Châteauneuf-du-Pape sont tout aussi prédisposés que leur prestigieux voisin à faire de grands vins. Nous nous sommes engagés dans un mode de culture très respectueux de l’environnement en signant un contrat d’Agriculture Durable (en 2005). Ceci nous permet d’exprimer tout le caractère de notre magnifique terroir. Tavel et Lirac partagent en effet le même terroir de galets roulés que Châteauneuf-du-Pape. Ces galets, arrachés aux Alpes par le fleuve impétueux qu’était le Rhône à la préhistoire, permettent, en emmagasinant la chaleur pendant le jour et en la restituant la nuit, à nos raisins d’atteindre une maturité parfaite. »
Certaines années, une petite partie des Lirac (rouges et blancs) est vinifiée puis élevée en totalité en fûts de chêne pour élaborer la Cuvée Prestige du Domaine.
Le Domaine produit également des Côtes-du-Rhône, vins très fruités à boire dans leur jeunesse, ainsi qu’un vin de pays des Coteaux de Cèze, léger, aromatique et très friand, issu de syrah et cinsault.

 

Notre choix de bouteilles

Lirac blanc Casta Diva 2008/2009

Il est issu d’un assemblage de grenache, clairette et picpoul.
Le 2008 est opulent et généreux. Le grenache apporte un caractère fruité très prononcé (abricot, poire), la clairette de la rondeur, et le picpoul la fraîcheur qui permet à ce vin d’afficher un bel équilibre et un beau potentiel de garde.
Le 2009 a un nez de vanille sur fond de pêche, d’abricot et de badiane. Ample et souple, complet et équilibré, sa vivacité est enrobée par un joli gras jusqu’à une finale délicieusement pleine et fruitée.
Un grand vin décliné en deux cuvées rares, à réserver pour accompagner des mets de choix.

10,70 € la bouteille

 

Lirac rouge Nessun Dorma 2009

Sur le fruit et d’une belle maturité, il provient d’un assemblage de grenache, syrah et mourvèdre qui lui donne complexité et équilibre. La vinification commence par une phase de macération pré-fermentaire de quelques jours qui permet d’extraire le maximum de fruit. Elle se poursuit par une fermentation de trois semaines à une température de l’ordre de 30° pour extraire lentement des tanins très souples. Le grenache et la syrah sont ensuite élevés en cuve pour conserver leur caractère fruité, alors que le mourvèdre a besoin d’un élevage en foudres pour affiner ses tanins. Le vin est ensuite assemblé, embouteillé et conservé en cave souterraine à température stabilisée. Très joli vin là encore, au nez et en bouche.

15,90 € la bouteille

 

Tavel rosé Prima Donna 2010

De renommée très ancienne, le tavel est considéré comme le « Premier Rosé de France ». Il est issu de neuf cépages parmi lesquels dominent le grenache et le cinsault, qui donnent le caractère fruité et épicé de ce célèbre rosé. Une cuvaison à basse température d’un à deux jours lui apporte une robe chatoyante qui va du rosé clair au rubis et des tanins très souples qui lui assurent un beau potentiel de garde. Une fermentation lente à basse température permet de préserver tout le fruit de ce vin. D’une couleur rose brillant assez soutenu, le 2010 a un fruité net. Son attaque est ronde, sa bouche ample et puissante sur de belles notes épicées, sa finale est intense.

9,40 € la bouteille

Domaine MABY
Rue Saint-Vincent
30126 Tavel
Tél : 04 66 50 93 40
Fax : 04 66 50 43 12
www.domainemaby.fr
Liste des distributeurs au domaine.

Haut de page